Le Premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong.        Photo: AFP

Singapour (VNA) - Le Premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, a suggéré que des élections générales pourraient être organisées l'année prochaine, un an avant la fin du mandat de son gouvernement.

Lors du congrès du Parti d’action populaire (PAP) tenu le 11 novembre, Lee Hsien Loong a indiqué que c’était peut-être la dernière conférence de ce Parti avant les prochaines élections générales.

Il a souligné que le nouveau CEC (Comité exécutif central), élu le 11 novembre,  mènerait le parti pour gagner le cœur des électeurs et remporter les prochaines élections de manière convaincante.

Le Parti d'action populaire (PAP) de Lee Hsien Long a dominé la politique de Singapour au cours des décennies suivant l'indépendance de cet état. Il a remporté toutes les élections avec des majorités importantes.

Cependant, ces dernières années, les électeurs ont exprimé leur déception devant le PAP, notamment lors des élections en 2011 où 40% des électeurs se sont opposés à ce parti pour protester contre les pressions croissantes faites sur les services publics. Par conséquent, le PAP a tenté de remédier au mécontentement des électeurs en promettant de réduire l'écart entre les riches et les pauvres, d’améliorer la mobilité sociale, tout en poursuivant la transition du leadership pour choisir un successeur de Lee Hsien Long dans les années à venir.

Lee Hsien Long a affirmé qu'il était prêt à se retirer dans les prochaines années, mais aucun successeur n'a été clairement choisi.

Ce mouvement intervient dans le contexte où la banque centrale de Singapour a averti que le conflit commercial entre la Chine et les États-Unis porterait probablement atteinte à l’économie singapourienne, d'autant plus que ce conflit se poursuit. -VNA