Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et son épouse. Photo : VNA
 
Hanoï (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc est retourné samedi soir à Hanoï, achevant son voyage en Thaïlande pour participer au 8e Sommet de la Stratégie de coopération économique Ayeyawady-Chao Phraya-Mékong (ACMECS) et au 9e Sommet de coopération Cambodge-Laos-Myanmar-Vietnam (CLMV), sur invitation de ses homologues thaïlandais Prayuth Chan-ocha et cambodgien Samdech Techo Hun Sen.

Lors du Sommet de l’ACMECS, Nguyen Xuan Phuc a déclaré que le Vietnam travaillerait avec les autres pays membres dans l’élaboration d’un plan d’action au service de la mise en oeuvre des projets de coopération dans les meilleurs délais.

Soulignant l’importance d’une voix commune des pays de l’ACMECS dans la coopération avec les partenaires de développement afin d’élever la position de la région, d’assurer l’harmonie des intérêts et de maximaliser les intérêts des pays membres, le Premier ministre vietnamien a avancé des mesures pour améliorer l’efficacité de la coopération au sein de l’ACMECS. Selon lui, il est nécessaire que la coopération de l’ACMECS contribue plus directement au développement de la Communauté de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est) et en devienne une partie indispensable, en liant la mise en oeuvre du Plan directeur de l’ACMECS à la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025, au Plan directeur de l’ASEAN sur la connectivité et d’autres programmes de coopération de cette association.

Nguyen Xuan Phuc a également appelé à se concentrer sur le développement du couloir économique Est-Ouest (EWEC) et du Couloir économique du Sud (SEC), sur la construction de nouveaux axes routiers, de favoriser les investissements au sein de l’ACMECS... Il a en outre présenté des idées pour intensifier la coopération dans le commerce, l’investissement, l’agriculture, le tourisme, l’environnement, la gestion et l’utilisation durable des ressources d’eau du Mékong, le développement des ressources humaines...

Lors du Sommet des pays CLMV, le dirigeant vietnamien a souligné l’importance de la réduction de l’écart de développement au sein de l’ASEAN pour le développement de chacun des quatre pays, ainsi que pour la stabilité et la prospérité de l’ASEAN.

Selon lui, il est important de privilégier la coopération dans les secteurs d’excellence, notamment l’agriculture, le tourisme, la formation de ressources humaines, la facilitation des affaires. Nguyen Xuan Phuc a de plus appelé à promouvoir la créativité dans la mobilisation des fonds et l’élaboration des projets communs, de favoriser la participation des institutions financières internationales et des gouvernements de pays partenaires à la mise en oeuvre des projets. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité d’élaborer des stratégies de coopération à moyen et long termes.

Le Premier ministre a assuré que le Vietnam était prêt à assister d’autres pays à participer à de grands salons sur son sol et à augmenter le nombre d’étudiants cambodgiens, laotiens et birmans au Centre de formation professionnelle dans la province de Kon Tum (Hauts Plateaux du Centre).

Durant son séjour, le chef du gouvernement vietnamien a rencontré ses homologues thaïlandais, laotien, cambodgien, le président birman, ainsi que des hommes d’affaires thaïlandais.

A cette occasion, Nguyen Xuan Phuc et son homologue thaïlandais ont assisté à la signature d’un protocole d’accord sur la coopération entre la banque thaïlandaise Kasikorn et le Département de développement des entreprises relevant du ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, et d’un accord concernant les centrales solaires Dau Tieng 1 et Dau Tieng 2 dans la province vietnamienne de Tay Ninh.

Les Premiers ministres vietnamien, laotien et cambodgien ont eu un petit déjeuner de travail pour discuter des questions d’intérêt commun.

La participation du Premier ministre aux Sommets de l’ACMECS et des pays CLMV illustrent l’importance que le Vietnam attache à la coopération économique Ayeyawady-Chao Phraya-Mékong et à la coopération Cambodge-Laos-Myanmar-Vietnam. Elle a permis de croître la position et le rôle du Vietnam, d’ouvrir une nouvelle étape à la coopération de la région du Mékong, pour le développement durable et la prospérité commune. -VNA