Hanoi, 23 novembre (VNA) - Le Vietnam souhaite que les entreprises japonaises et d’Osaka étendent leurs activités dans son pays, en particulier dans la consommation et la transformation des produits agricoles, l'industrie auxiliaire, les soins de santé et le transfert technologique.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc serre la main du président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Osaka, Hiroshi Ozaki. Photo : VNA

Lors d'une réception à Hanoï le 23 novembre pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Osaka, Hiroshi Ozaki, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a qualifié le Japon de premier partenaire économique, de premier fournisseur d'aide publique au développement et de quatrième grand partenaire commercial.

Il s'est engagé à diriger les ministères, agences et localités pour accorder tout le soutien possible aux entreprises japonaises dans n'importe quel domaine de leur demande et dans n'importe quelle localité.

Il a suggéré que la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Osaka travaille en étroite collaboration avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam pour promouvoir le partenariat commercial dans les localités, ajoutant que le Vietnam encourage les entreprises japonaises et d'Osaka à participer au processus d’actionnarisation des entreprises publiques au Vietnam.

Hiroshi Ozaki, pour sa part, a déclaré que les entreprises d'Osaka veulent rechercher des opportunités dans les technologies avancées et respectueuses de l'environnement, le développement urbain et l'énergie et sont disposées à collaborer avec le Vietnam dans des domaines tels que l'exploitation et la transformation des produits aquatiques.

Le même jour, lors de la rencontre avec Chey Tae-won, président du Groupe SK de la République de Corée, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a salué le groupe pour sa participation au processus d’actionnarisation des entreprises publiques vietnamiennes et la poursuite à soutenir le processus.

Il a suggéré que le groupe SK établit un fonds d'investissement commun pour soutenir les petites et moyennes entreprises au Vietnam, en particulier les start-up.

Le Premier ministre souhaite que le groupe SK Group continue d'aider le Vietnam dans le développement des ressources humaines, l'industrie des semi-conducteurs et la construction d'infrastructures clés.

Chey Tae-won, pour sa part, a souhaité étendre les investissements au Vietnam, ajoutant que le groupe SK est forte dans l'industrie verte et écologique.

Il a proposé que le Vietnam construit une plate-forme de données solide pour s'adapter à la révolution industrielle 4.0 et améliorer la qualité de la main-d'œuvre. - VNA