Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé dans une directive promulguée lundi 29 juillet de planifier les investissements publics à moyen terme durant la période 2021-2025.

La plupart des fonds d'investissements publics sont versés dans les infrastructures. Source: baogiaothong.vn

Le capital d’investissement pour le développement provenant du budget de l’État ne sera pas accordé aux programmes et projets ne relevant pas du domaine de l’investissement public, selon le texte adressé aux ministères, aux organes de rang ministériel, aux organes dépendant du gouvernement, aux comités populaires des provinces et des villes sous l’autorité centrale.

Ce fonds continuera d’être réservé en priorité aux régions montagneuses, aux régions peuplées d’ethnies minoritaires, aux régions souvent exposées aux catastrophes naturelles et à d’autres régions en difficulté.

Le plan d’investissement public à moyen terme doit viser à mettre en œuvre les objectifs et orientations de développement socio-économique prévus dans les stratégies et les plans de développement, se conformer au plan financier national quinquennal, et s’assurer que le capital d’investissement public est utilisé selon les principes et critères approuvés par les autorités compétentes.

L’investissement public occupe une place importante dans le développement socio-économique du Vietnam. Ces dernières années, le pays a restructuré en profondeur ce secteur pour maintenir durablement la croissance économique.

Le Vietnam applique depuis le premier janvier 2015 la Loi sur l’investissement public. Les ministères, les services et les localités ont l’obligation depuis cette date de se conformer au plan d’investissement public à moyen terme.

L’Assemblée nationale a publié la résolution N°26 sur le plan d’investissement public pour la période 2016-2020. Ce plan qui prévoit une trésorerie à moyen terme et non plus annuelle a permis d’améliorer considérablement la gestion, l’affectation et le suivi des ressources financières nationales au développement.

Depuis l’application de cette loi, les contrôles concernant l’utilisation des fonds publics ont été renforcés et l’équilibre financier a été garanti. En trois ans de restructuration des investissements publics, les investissements publics ont été ramenés à 34,5% des investissements totaux de la société. – VNA