Hanoi (VNA) - Les archéologues ont annoncé mardi 17 avril à Hanoi la découverte de nombreux vestiges lors des prospections archéologiques menées dans le secteur du palais Kinh Thiên, au cœur de la cité impériale de Thang Long, patrimoine culturel mondial.
 
Des archéologues et visiteurs sur le site du palais Kinh Thiên. Photo : VNA

Treize siècles d’histoire sont compressés là sur des strates géologiques et couches culturelles de la citadelle de Dai La remontant au 7e siècle jusqu’aux aménagements réalisés sous la dynastie des Nguyên au 19e siècle.

Les archéologues ont découvert trois vestiges architecturaux de la dynastie des Ly (1009-1225), trois de la dynastie des Trân (1225-1400) et certains d’autres des Lê So (1428 - 1527), Lê Trung hung (1533-1789) et Nguyên (1802-1945).
 
Des objets présentés à l’issue des prospections archéologiques. Photo : VNA

En particulier, en bordure du soubassement qui forme le fondement du palais, une construction longue de 1,15 m en forme de fleur de citronnier a été mise au jour. Caractéristique de l’architecture des Trân, elle est la plus grande jamais retrouvée sur un site datant de cette dynastie.

Les fouilles qui ont été effectuées en 2017, ont apporté de nouveaux éléments contribuant à une meilleure compréhension de l’architecture de Thang Long à travers diverses périodes de l’histoire, ainsi qu’à l’élaboration d’un projet de recherche et de restauration du palais Kinh Thiên. – VNA