Une scène de livestream pour vendre des vêtements. Photo: SGGP/CVN

Hanoï (VNA) - Pour le jeu de la concurrence sur le marché en ligne, outre la qualité des produits et les promotions, la présentation de produits en direct sur les réseaux est également une méthode de marketing efficace. En conséquence, le métier de mannequin en ligne est devenu tendance.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un canal efficace pour les achats en ligne. Par conséquent, de nombreuses boutiques, en particulier des boutiques de mode et de cosmétiques, embauchent un groupe d'employés spécialisés pour répondre, consulter les clients et recevoir des commandes. De plus, certaines boutiques prennent également de belles photos pour attirer les clients.

Revenu élevé, pression intense

Même si la fonction de diffusion en direct vient d’apparaître sur les réseaux sociaux, les boutiques en ligne font déjà fait plein usage de celle-ci car il s’agit d’une méthode de marketing efficace de l’industrie 4.0. En fait, les propriétaires de nombreuses boutiques confirment qu’ils ne prennent plus de photos de produits, car la diffusion en direct attire davantage de clients et les commandes arrivent plus rapidement.

 

Entre 11 heures et 14 heures et 19 heures et 21 heures, ce sont les "heures d'or" pour la diffusion en direct. Les mannequins sont considérés comme une "arme puissante" pour les boutiques en ligne. Certains patrons dépensent beaucoup d’argent pour louer les services des mannequins, parfois de manière exclusive. "Si les mannequins sont compétents, la rémunération pour 1 ou 2 heures s’élève à des millions de dôngs. L'embauche exclusive est plus avantageuse: elles sont toujours disponibles non seulement pour les diffusions en direct mais aussi pendant les séances de photos pour nos produits", a partagé Mme Thanh Phuong, propriétaire d'une boutique de mode féminine du 3e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Beaucoup d'exigences sont requises pour ce travail: belle apparence, voix agréable, bon maquillage. Certains boutiques ont même des exigences plus strictes: chaque diffusion en direct doit atteindre un certain nombre de vues, de partages et de commandes afin que les mannequins puissent recevoir une commission. "Si nous faisons de 3 à 4 diffusions en direct par jour, nos revenus peuvent atteindre 10 millions de dôngs, y compris la rémunération fixe et la commission", a déclaré Thuy Dao (20 ans, district de Tân Binh, Hô Chi Minh-Ville), mannequin.

Un métier plein de risques

Sans les exigences de santé et de connaissances, le live streaming permet aux mannequins d’avoir des horaires de travail flexibles et un revenu considérable. Pourtant, les mannequins font également face à des pressions. "Après 1 ou 2 diffusions en direct, si le chiffre d’affaires ne répond pas aux attentes des propriétaires ou si nous ne recevons aucune commande, nous ne serons plus jamais recrutés", a expliqué Thuy Duyên (22 ans, 3e arrondissement, Hô Chi Minh-Ville). Selon Thuy Dao, ce travail est plus stressant que celui d’un animateur d’événement. "Nous devons répondre à toutes les questions des clients et nous devons nous assurer qu’ils achètent nos produits, sinon nous pouvons perdre notre travail", a-t-elle confié.

De nombreux mannequins rencontrent des incidents bizarres au travail: elles reçoivent souvent des messages et des appels téléphoniques d’étrangers. "Parfois, juste après la diffusion en direct, je reçois un tas de messages grossiers provenant d'hommes", a partagé Thuy Dao. -CVN/VNA