Le vice-président de l'AN vietnamienne Phung Quoc Hien (droite) et Pierre Gaudreault, président du groupe américain Pfizer pour la région Asie et les marchés émergents. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le vice-président de l'Assemblée nationale (AN) vietnamienne Phung Quoc Hien a reçu jeudi Pierre Gaudreault, président du groupe américain Pfizer pour la région d'Asie et les marchés émergents.

Le Vietnam a toujours considéré les États-Unis comme un partenaire de premier rang en matière de commerce et d'économie, a affirmé Phung Quoc Hien.

Le Vietnam est actuellement le 12e exportateur vers le marché américain. Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint plus de 32,4 milliards de dollars en 2017.

Après son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'industrie pharmaceutique du Vietnam a enregistré des résultats satisfaisants. Plusieurs produits pharmaceutiques fabriqués par le Vietnam ont répondu aux normes d'exportations des pays du monde.

De nombreux groupes multinationaux et entreprises étrangères, dont le groupe Pfizer, ont choisi le Vietnam pour investir dans des projets de grande envergure. Ces dernières années, les activités d'affaires du groupe Pfizer au Vietnam ont contribué au renforcement des relations commerciales entre les deux pays et au développement de l'industrie pharmaceutique du Vietnam.

Selon Pierre Gaudreault, son groupe investit au Vietnam depuis plus de 20 ans. Pfizer vient de signer un contrat sur le transfert des technologies de production pharmaceutique avec des entreprises vietnamiennes. Selon le plan, les premiers produits seront fabriqués au Vietnam en 2020.

Le groupe américain a décidé d'investir au Vietnam dans la production pharmaceutique en voyant le potentiel de développement du marché vietnamien et d'autres régions alentours, ainsi que les politiques ouvertes du gouvernement vietnamien.

Pfizer est une société pharmaceutique américaine créée en 1849. Leader mondial dans le domaine de la pharmacie, le groupe consacre 91,8% de son activité à l'industrie pharmaceutique, 5,4% à la santé animale et 2,8% à d’autres secteurs.

Selon Phung Quoc Hien, le transfert des technologies du groupe Pfizer est une percée dans les relations de coopération entre les deux pays. Il s'agit d'une bonne occasion pour les fabricants pharmaceutiques du Vietnam d'améliorer leur niveau, permettant à la population vietnamienne d'avoir accès à des médicaments convenables.

Il a également souligné que le système juridique du Vietnam créerait des conditions favorables aux investisseurs étrangers au Vietnam, dont le groupe Pfizer. -VNA