Les membres du gouvernement lors de la réunion périodique de mai 2016 du gouvernement. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Poursuivant la réunion périodique de mai du gouvernement, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présidé jeudi 2 juin un débat sur la situation socio-économique de mai et depuis le début de l'année.

Selon le rapport présenté par le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyen Chi Dung, l’économie nationale est restée stable ces cinq derniers mois. L’inflation est sous contrôle. Les taux d’intérêt bancaires diminuent. Quant au marché des devises étrangères, il n’a pas connu de fluctuations notables. A noter aussi que depuis le début de l’année, plus de 44.700 nouvelles entreprises ont été ​créées et 5,8 milliards de dollars de fonds d'investissement direct étranger décaissés.

Partageant la même préoccupation que les membres du gouvernement, le Premier ministre a souligné les évolutions complexes et imprévues de la situation politique, économique et sécuritaire de la région et du monde. De plus, la vie de la population et la production sont gravement touchées par la sécheresse au Centre et la salinisation du delta du Mékong.

Le gouvernement a affirmé la poursuite de l'application des mesures visant à stabiliser la macroéconomie pour le développement durable et l'accélération de la croissance. Il a souligné le développement des secteurs de la transformation et de la confection, de la vente au détail et des services.

Nguyen Xuan Phuc a demandé de contrôler l’inflation, de stabiliser les prix, de poursuivre une politique monétaire flexible, d'accélérer la restructuration économique en optant pour un nouveau modèle de croissance et en améliorant la compétitivité de l’économie nationale pour la période 2015-2020, outre l'accélération du décaissement des aides publiques au développement et de l'actionnarisation des entreprises publiques comme du règlement des créances douteuses.

Et de souhaiter que le gouvernement s'intéresse de près au mouvement de la création de start-up chez les jeunes, à la garantie du bien-être social, à la protection de l'environnement et à l'adaptation aux changements climatiques.

Dans cet esprit, il a appelé les efforts communs de tout le système politique, des ministères et secteurs. Il a souhaité que les ministres et les leaders des secteurs valorisent leur rôle pour diriger le secteur dont ils ont la charge, ce afin de créer un changement considérable dans tous les domaine de la vie socio-économique. -VNA