Hanoi (VNA) – Le gouvernement a donné son feu vert à une proposition de la ville de Hanoi d’accueillir pour la première fois la Formule 1 pour attirer davantage de touristes et promouvoir l’image de la terre et des hommes vietnamiens.
 
Le ministre et président de l’Office du gouvernement, Mai Tiên Dung (3e à partir de la gauche), le 30 août à Hanoi. Photo: VNA

Le gouvernement, les ministères et les branches soutiennent cette option, a déclaré jeudi 30 août à la presse le ministre et président de l’Office du gouvernement, Mai Tiên Dung à l’issue de la réunion gouvernementale du mois d’août.

Après avoir reçu cette proposition, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a chargé les ministères de la Culture, des Sports et du Tourisme, du Plan et de l’Investissement, et des ministères concernés de donner leurs avis et évaluations à ce sujet, et surtout de recueillir les avis de la population vivant dans l’éventuel lieu d’accueil, a-t-il indiqué.

Hanoi a envisagé initialement d’organiser la Formule 1 autour du lac de Hoàn Kiêm (Lac de l’Epée restituée) et sur certaines artères environnantes. Mais ce projet n’a pas convaincu les ministères et l’organisateur. La ville a par la suite proposé d’ouvrir un circuit dans le Complexe sportif national de My Dinh, a-t-il fait savoir.

Le chef du gouvernement a demandé à Hanoi de socialiser entièrement les dépenses pour l’organisation de cette course automobile, a déclaré le ministre Mai Tiên Dung. Les autorités municiples sont en train de s’approcher des investisseurs pour engager des négociations.

La Loi sur l’éducation et les sports qui prendra effet le premier janvier 2019, dispose que l’organisation d’un tel événement entre dans les compétences des présidents des comités populaires provinciales et municipales.
 
La Formule 1 a pris au fil des ans une dimension mondiale. Photo: Reuters

La Formule 1, communément abrégée en F1, est une discipline de sport automobile considérée comme la catégorie reine de ce sport. Elle a pris au fil des ans une dimension mondiale et elle est, avec les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football, l’un des événements sportifs les plus médiatisés.

Chaque année depuis 1950, un championnat mondial des pilotes est organisé, complété depuis 1958 par un championnat mondial des constructeurs automobiles. La compétition est basée sur des Grands Prix, courses à bord de voitures monoplaces disputées sur circuits routiers fermés permanents mais parfois tracés en ville et temporaires, comme à Monaco, Valence, Singapour, et Bakou.

Cette discipline sportive, régie par la Fédération internationale de l’automobile (FIA), est gérée par la Formula One Administration (FOA) et un ensemble de sociétés satellites contrôlées par Liberty Media.

Après l’ère des artisans des années 1960 et 1970, elle a peu à peu attiré les grands constructeurs automobiles mondiaux qui y investissent des sommes élevées, en espérant tirer profit des retombées médiatiques d’éventuels succès.

La Formule 1 est considérée comme la vitrine technologique de l’industrie automobile qui y expérimente des nouveautés techniques, parfois issues de la technologie spatiale et susceptibles d’être adaptées ensuite sur les voitures de série. – VNA