La présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi Kim Ngan à la 27e réunion annuelle du Forum parlementaire Asie-Pacifique (FPAP-27). Photo: VNA

Siem Reap, 16 janvier (VNA) - La 27e réunion annuelle du Forum parlementaire Asie-Pacifique (FPAP-27) s'est achevée dans la ville de Siem Reap, au Cambodge, le 16 janvier, sous la présidence de Samdech Heng Samrin, président de l'Assemblée nationale du Cambodge.

 La présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi Kim Ngan, et d'autres dirigeants des parlements membres du FPAP ont assisté à la cérémonie de clôture.

 Après avoir écouté les résultats des réunions du groupe de travail des femmes parlementaires et du Comité chargé de la compilation des documents du FPAP-27, la réunion a adopté 14 résolutions sur la base de 43 projets de résolution proposés par les pays membres et la déclaration commune de Siem Reap 2019.

 Les chefs de délégations ont signé la déclaration commune et décidé de confier la présidence alternative du FPAP au parlement australien.

 Heng Samrin a présenté le drapeau de la présidence alternative à un représentant du parlement australien en tant qu'hôte du FPAP-28.

 S'exprimant lors de la cérémonie de clôture, Heng Samrin a affirmé que le FPAP-27 avait été un succès, les délégués proposant des idées pratiques et une vision à long terme pour construire la région Asie-Pacifique de paix, de stabilité, d'harmonie et de développement durable, répondant ainsi aux aspirations de tous les pays.

 Il a exprimé son ferme soutien aux initiatives visant à régler des problèmes communs par des moyens pacifiques et à éviter tout conflit militaire, notamment en renforçant le rôle des parlements dans la médiation et le maintien de la paix dans la région et dans le monde.

 Les résolutions adoptées visent à maintenir la paix, à concentrer les ressources sur les femmes et les enfants, à lutter contre le terrorisme et les cyber-crimes, à atténuer les effets du changement climatique, à respecter les droits humains, à renforcer les valeurs de l'identité du tourisme culturel et à développer la coopération en matière de libre-échange et d'investissement dans la région.

 La paix et la stabilité constituent vraiment un préalable à la construction et au développement nationaux, a-t-il déclaré, ajoutant que les pays devaient se faire confiance, régler leurs problèmes par des moyens pacifiques et suivre scrupuleusement le principe de ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures des pays souverains conformément à la Charte des Nations Unies.

 Il a ajouté que le FPAP continuerait de jouer un rôle crucial en encourageant les gouvernements membres à appliquer les résolutions adoptées.

 Au cours de la réunion des femmes parlementaires de la FPAP, les participantes ont discuté du renforcement du partenariat Asie-Pacifique pour l'égalité des sexes, l'autonomisation des femmes et des filles pour la paix et le développement durable, en garantissant l'accès des hommes et des femmes à l'éducation, à la formation technique et aux technologies de l'information pour une paix durable et la réalisation des objectifs de développement durables, en promouvant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans la prise de décision à tous les niveaux.

 Les discussions sur les questions politiques et de sécurité ont porté sur l'instauration de la confiance, la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale dans la région, ainsi que sur le renforcement de la coopération parlementaire en vue de promouvoir l'utilisation responsable du cyberespace au service du progrès social.

 En ce qui concerne les questions économiques et commerciales, ils ont discuté des mesures à prendre pour renforcer la coordination en vue de créer des institutions solides afin de renforcer le commerce et la croissance inclusive, de promouvoir l'accès financier et la formation professionnelle des petites et moyennes entreprises et d'accroître la connectivité Asie-Pacifique via le commerce électronique.

 Ils ont également cherché des moyens d'améliorer le rôle du parlement dans la gestion du changement climatique, l'atténuation des risques des catastrophes naturelles et la promotion de la diversité culturelle et touristique dans la région. -VNA