Le Vietnam est officielement devenu le 56e membre de l'Union Internationale des Fédérations de groupes folkloriques le 31 mars 2017 à Paris, France. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Au Vietnam le mot folklore a été utilisé depuis longtemps et est traduit en vietnamien selon la période par «arts populaires» et actuellement par «culture populaire». Le folklore est une entité vivante, conçue, se perdurant, et se développant en étroite association avec les activités culturelles communautaires.

Le folklore vietnamien englobe des domaines comme la littérature (légendes, poèmes, proverbes, devinettes…); les arts (architectures, musique, théâtre, art dramatique…); les connaissances (géographie, médecine, outils de production, comportement social…); des croyances, coutumes et fêtes.

Le folklore vietnamien possède des traditions historiques et sociales spécifiques qui déterminent les traits caractéristiques de sa culture: culture villageoise, culture orale (différente aux traditions écrites de la Chine et de l’Inde), chansons, mœurs et coutumes…transmises de l’un à l’autre, de génération à génération

Folklore - source de la culture nationale

Le folklore est associé à la longue histoire de la nation, il est l’embryon qui nourrit la culture nationale. Il s’est formé, et a prospéré  sous sa  forme syncrétique, les parties restant indissolublement liées ensemble.

Les cultures des sociétés primitives comme celles des civilisations Hòa Bình, Đông Sơn ne sont pas des cultures populaires mais elles demeurent par contre les socles de la genèse du folklore.

La culture au moment de la naissance du pays était avant tout  le folklore, la culture des masses laborieuses. A travers le folklore, le peuple laborieux «s’exprime par lui-même, et montre sa propre vie». 

Puis à travers diverses époques de l’histoire vietnamienne, avec l’apparition et le développement de la culture académique et monarchique, le folklore continue d’exister et de jouer un rôle important dans le développement de la culture et de la société au Viet Nam. Alors, pour préserver et faire revivre notre culture nationale, il nous faut tout d’abord commencer par le folklore.

Folklore et l’identité culturelle nationale

L’identité culturelle renvoie à l’ensemble des valeurs spécifiques de la culture nationale, forgées, se perpétuant et se développant au cours de l’histoire du pays. Elle devient un élément constituant l’identité nationale.

En ce qui concerne l’identité culturelle nationale,  on ne peut pas d'un côté tout attribuer au folklore, ni de l’autre nier le rôle très important du folklore dans l’action de forger cette identité. Tout d'abord, l’émergence et la structuration du folklore sont associées aux premiers moments de l'histoire nationale. Le folklore est la «culture d'origine», la «culture mère», c'est-à-dire les cultures sources, générant et nourrissant les formes de développement ultérieures comme la culture professionnelle, savante ou  monarchique. Le folklore est aussi la culture des masses laborieuses, avec un caractère local fortement endogène. Tous les facteurs cités ci-dessus montrent que le folklore contient et comporte  un degré identitaire élevé de culture nationale.  

En conséquence, si on considère que  le folklore contient l’identité culturelle nationale et en est la  représentation, alors dans la pratique, la préservation, l'enrichissement et la promotion de l’identité culturelle doivent en premier lieu passer par la préservation,  l’enrichissement et le développement du folklore.

Folklore–système de valeurs et de symboles de la culture nationale

Dans les études sur la culture, les valeurs et les symboles en sont les bases et ils sont organiquement liés ensemble. Par exemple, à travers l’image du Père de la Nation des rois Hùng on trouve les valeurs et l’esprit sur l’origine et la constitution de la communauté nationale, cet emblème est un des traits caractéristiques de l’identité culturelle vietnamienne.

Le folklore avec son système de valeurs et de symboles, a façonné ce qu’on appelle la conscience nationale, l’âme d’une nation. Celles-ci, à leur tour ont déterminé les comportements, les sentiments et les espérances de l’homme. Par conséquent, afin de pouvoir nourrir l'âme de la nation  et  le sentiment nationaliste, pour bâtir et préserver les symboles nationaux nous devons commencer par le folklore.

Actuellement, à l’ère d’intégration et de mondialisation, plus que jamais,  le Viet Nam continue de prêter une digne attention sur la préservation, l’enrichissement et la promotion de l'identité culturelle nationale et la valorisation du rôle joué par le folklore en tant que source et identité mais également  en tant que système de valeurs et de symboles de la culture nationale. -TITC/VNA