Le vice-président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville, Tran Vinh Tuyen (droite) reçoit le chef du bureau du budget de l'Assemblée nationale, Lee Jong-hoo. Photo: VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Le vice-président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville, Tran Vinh Tuyen, a suggéré de promouvoir la coopération avec les localités sud-coréennes dans les domaines des transports, de l'éducation, de la formation, et de la santé intelligente, ce en vue d’édifier une ville intelligente et de développer une zone urbaine innovante à l’est de la ville.

En recevant le chef du bureau du budget de l'Assemblée nationale de la République de Corée, Lee Jong-hoo, le 12 juin, Tran Vinh Tuyen a déclaré que les autorités municipales avaient appliqué des technologiques avancées pour tenter de régler les problèmes environnementaux, les inondations, les embouteillages, pour améliorer la qualité des services dans la santé, l’éducation et la formation.

Cependant, la ville subit encore les pressions d'une population croissante, notamment en matière de services publics, d'infrastructures et  de logements.

Selon lui, les échanges commerciaux entre les deux pays ont été multipliés par 90  depuis l'établissement des relations diplomatiques bilatérales il y a 27 ans. La République de Corée est désormais le premier investisseur, le partenaire commercial et le deuxième fournisseur d’aide publique au développement du Vietnam.

Ho Chi Minh-Ville a établi des liens d’amitié et de coopération avec sept localités sud-coréennes. Le conseil populaire municipal a également noué une coopération avec les conseils municipaux d’Incheon et de Busan.

Le dirigeant de la mégapole du Sud a également promis de créer des conditions propices pour les entreprises sud-coréennes souhaitant investir dans la ville.

Pour sa part, Lee Jong-hoo a déclaré que les entreprises sud-coréennes accordaient toujours une grande importance au climat des affaires, en particulier lorsque le Vietnam et Hô Chi Minh-Ville créent toujours des conditions optimales aux investisseurs étrangers,  sud-coréens entre autres.

Il s’est déclaré convaincu que de plus en plus d'entreprises sud-coréennes iraient chercher des opportunités d’investissement à Hô-Chi-Minh-Ville, en particulier dans les domaines où la ville  a de forts besoins.

La République de Corée est actuellement le troisième investisseur à Ho Chi Minh-Ville avec plus de 1.600 projets cumulant plus de 5 milliards de dollars. La ville dénombre également plus de 80.000 expatriés sud-coréens et 2.000 entreprises sud-coréennes. -VNA