Depuis sa création il y a 55 ans, le Studio d’animation du Vietnam a obtenu des réalisations encourageantes.

Le metteur en scène Pham Ngoc Tuân, directeur adjoint du Studio d’animation du Vietnam, fait savoir que ces dernières années, sa société n’a cessé de renouveler ses équipements.

Afin d’attirer les spectateurs, surtout les enfants, la firme organise de nombreux programmes, dont la projection de films en été dans les écoles maternelles et primaires, la diffusion de DVD, des partenariats avec les chaînes de télévision locales, etc.

En outre, elle a signé des contrats d'exclusivité avec des opérateurs de téléphonie mobile et des chaînes télévisées payantes. Selon un accord de coopération avec la Télévision VTC, depuis janvier, 200 "Dessins animés distingués" sont diffusés sur la chaîne pour enfants Kids TV - VTC 11.

Début 2014, le cinéma Thánh Gióng, le premier spécialisé dans la diffusion de dessins animés du pays, a été inauguré au 7, rue Trân Phú, à Hanoi, siège du Studio d’animation du Vietnam. 


Début 2014, le cinéma Thánh Gióng, le premier à projeter les dessins animés du pays, a été inauguré au siège du Studio d'animation du Vietnam, au 7, rue Trân Phú, à Hanoi.

Le Studio d’animation du Vietnam a été fondé le 9 novembre 1959. Un an après, Đáng đời thằng cáo, un dessin animé en noir et blanc, voyait le jour.

Pendant la guerre, de 1960 à 1975, quelques dizaines d’œuvres ont été créées, certains d’entre elles primées à l’international. Mèo con (Chaton) a reçu le prix du Festival Mamaia en Roumanie en 1966 et un satisfecit au Festival de Francfort en 1967 ; Chuyên ông Gióng (Histoire du génie Gióng), le prix d’or du Festival de Leipzig en Allemagne en 1971 et un satisfecit au Festival de Moscou en 1971...

À cette période, les artistes Truong Qua, Hô Quang, Manh Lân, Mai Long et Nghiêm Dung étaient des professionnels reconnus.

D’après le metteur en scène Pham Ngoc Tuân, ces dernières années, à côté des investissements dans les technologies et ressources humaines, la firme a mis l’accent sur les scénarios inspirés de légendes et de l’histoire du pays, et la production de feuilletons. Elle sort une quinzaine de productions par an. -CVN/VNA