Le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh et les représentants des pays participant à la cérémonie de signature du CPTPP à Santiago du Chili le 8 mars 2018 Photo: AFP/VNA

Hanoi (VNA) - L’accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP), qui est entré en vigueur le 30 décembre 2018, devrait offrir de belles opportunités au Vietnam.

De l’avis de Trân Toan Thang, un responsable du centre national d’information de prévision socio-économique, le PIB du Vietnam pourrait augmenter de 1,3%, voire de 2,1% en 2019, et ce grâce au CPTPP. Les exportations devraient progresser de 4%. Le textile et les chaussures seront les deux secteurs les plus bénéficiaires. Par ailleurs, le Vietnam pourrait attirer de nouveaux investissements directs étrangers cette année.

Selon Tran Toan Thang, lorsque le Vietnam mettra en œuvre l'accord CPTPP, le secteur agricole peut être le plus touché, en particulier l’élevage.

Pour pouvoir participer activement au CPTPP, les entreprises doivent rechercher activement des informations détaillées sur cet accord afin d’en tirer parti et comparer ses avantages avec d’autres accords de libre-échange.

L’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) et d'autres documents connexes ont été ratifiés à la sixième session de l'Assemblée nationale de la XIVe législature. Le CPTPP est l'accord de libre-échange le plus important en Asie-Pacifique et le 3e au niveau mondial.

Cet accord contribuera à élargir les marchés d'exportation, à attirer les investissements, à promouvoir la croissance et à réformer les politiques de manière plus transparente et ouverte.

Le CPTPP comprend 11 pays - Canada, Mexique, Pérou, Chili, Nouvelle-Zélande, Australie, Japon, Singapour, Brunei, Malaisie et Vietnam -, qui représentent environ 13% du PIB mondial avec une population totale de près de 500 millions de personnes.

Il comprend 30 chapitres qui concernent les secteurs traditionnels (marchandise, service, investissement) mais aussi de nouvelles questions comme l’e-commerce, les entreprises publiques… Il impose par ailleurs des devoirs basés sur des critères élevés en matière de transparence, le tout assorti d'un mécanisme strict et contraignant tendant à la résolution des litiges.  Considérant l'ouverture du marché, les parties ont convenu d’éliminer la quasi-totalité des droits de douane, étape par étape ; de libéraliser les services et l’investissement en respectant les lois  du pays d’accueil et en donnant des gages de bonne gestion publique, afin de créer de nouvelles opportunités aux entreprises et de nouveaux avantages aux consommateurs.            

Le CPTPP réaffirme les questions figurant dans l’introduction du TPP, indiquant que les parties y participent avec l’objectif de créer un accord régional global au service de l’accélération de l’intégration économique afin de libéraliser le commerce et l’investissement, d'apporter la croissance économique et l’intérêt social, de créer de nouvelles opportunités pour les travailleurs et les entreprises, de contribuer à améliorer le niveau de vie, de profiter aux consommateurs, de réduire la pauvreté et de promouvoir la croissance durable, de resserrer l’amitié et la coopération entre les gouvernements et les populations des pays signataires.

Le CPTPP matérialisera rapidement les intérêts du TPP et l'importance en matière économique et stratégique de ces intérêts, contribuera à maintenir l’ouverture du marché, à promouvoir le commerce mondial, à créer de nouvelles opportunités économiques pour la population, à accélérer l’intégration et la coopération économique régionale, à réaffirmer l’importance de la promotion de la responsabilité sociale des entreprises, de la diversité culturelle, de la protection et de la préservation de l’environnement, de l’égalité des sexes, des intérêts des peuples, du droit du travail, du commerce, du développement durable. -VNA