Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors d'une séance de travail avec les autorités de Tien Giang jeudi 9 août. Photo: VNA

Tien Giang (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a recommandé que la province méridionale de Tien Giang développe son économie en se basant sur cinq piliers que sont l’agriculture soutenue par la technologie, l’exportation de fruits biologiques, l’agroalimentaire, le tourisme écologique et la logistique.

Lors de la séance de travail jeudi avec le comité du Parti communiste du Vietnam et les autorités de Tien Giang, le chef du gouvernement a apprécié les résultats socio-économiques provinciaux de ces dernières années et les efforts du comité du Parti et des autorités provinciales.

Tien Giang a connu un enrichissement régulier ces dernières années avec un taux de croissance économique annuel moyen de l’ordre de 8% depuis 2016. La province représente désormais 9,2% du produit intérieur brut régional du delta du Mékong et 1,5% du produit intérieur brut du pays.

Au premier semestre de 2018, Tien Giang figurait parmi les quatre provinces ayant connu la plus forte création d’entreprises du delta du Mékong. Ses recettes budgétaires représentaient d'ailleurs déjà 62,5% des prévisions annuelles.

« Tien Giang, Long An, Can Tho et Kien Giang sont les provinces ayant les conditions de développement les plus favorables dans le delta du Mékong » a estimé le Premier ministre.

Il a qualifié l’agriculture, la sylviculture et la pêche de pilier de l'économie locale avant de demander à la province d’accélérer l’édification de la Nouvelle ruralité. Actuellement, 100 des 144 communes de Tien Giang répondent aux normes de la Nouvelle ruralité.

Le leader du gouvernement a également pointé du doigt les lacunes de l’économie provinciale dont la croissance reste insoutenable et partiel. Les liens entre les secteurs économiques sont encore faibles.

Il a demandé à Tien Giang de faire de son mieux pour régler les problèmes liés à la planification urbaine et à la libération de terrain ainsi que pour lutter contre la fraude de crédit.

Le Premier ministre a souligné que Tien Giang devrait donner la priorité à l'éducation, la considérant comme facteur essentiel du développement durable, et élaborer des politiques spécifiques pour rejoindre la révolution industrielle 4.0 et proposer des mesures d'adaptation au changement climatique.

Lors de la séance de travail, les autorités locales ont demandé au Premier ministre de donner ses avis sur les projets provinciaux de développement industriel et de lutte contre les glissements de terrain côtiers. -VNA