Le Premier ministre Justin Trudeau. Photo: AFP

Hanoi (VNA) – Le Canada veut commencer des négociations à partir du printemps 2019 en vue d’un accord de libre-échange avec les dix pays membres de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), a déclaré mercredi à Singapour le Premier ministre Justin Trudeau.

L’ASEAN est actuellement le 6e partenaire commercial du Canada. Ottawa est très conscient du fait que le centre de gravité économique dans le monde est en train de se déplacer vers l'Asie, et notamment vers l’Asie du Sud-Est, a estimé Justin Trudeau.

En octobre dernier, le gouvernement canadien a achevé des consultations sur la possibilité de mener des négociations sur un accord commercial entre le Canada et l'ASEAN, selon lesquelles toutes les parties concernées sont enthousiasmées pour l’aboutissement probable des meilleures conditions commerciales à l’égard de certains produits et services tels que produits agricoles, aliments et ressources naturelles. Les entrepreneurs en construction canadiens et en services de technologies vertes ambitionnent d’avoir de nouveaux clients.

Les dix pays membres de l’ASEAN (Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie, Philippines, Brunei, Vietnam, Laos, Birmanie et Cambodge), qui comptent au total quelque 650 millions d’habitants et une économie de 2.800 milliards de dollars, ont conclu des accords de libre-échange entre eux et des partenaires commerciaux.

Le Canada envisage également un accord de libre-échange avec l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, qui forment le Marché commun du Sud (Mercosur). Ce pays a également suggéré un accord de libre-échange avec la Chine, qui, en cas de signature, ferait du Canada le premier pays occidental à conclure un tel accord avec la deuxième économie mondiale. –VNA