Le Cambodge conduira la RPDC aux négociations à six

En qualité de président de l'ASEAN en 2012, le Cambodge a déclaré persuader la République populaire démocratique de Corée (RPDC) de reprendre les pourparlers à six afin qu'elle mette fin à ses essais nucléaires en échange d'une aide alimentaire américaine.
En qualité de président de l'ASEAN en 2012, le Cambodge a déclaré persuader la République populaire démocratique de Corée (RPDC) de reprendre les pourparlers à six afin qu'elle mette fin à ses essais nucléaires en échange d'une aide alimentaire américaine.

C'est ce qu'a affirmé le secrétaire d'Etat cambodgien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, Long Visalo, lors d'une rencontre mardi avec le chef du Département des Affaires d'Asie du Sud et du Pacifique du ministère sud-coréen des AE et du Commerce, Park Hae-yun, en visite de travail à Phnom Penh.

Park Hae-yun a fait savoir que la République de Corée se félicite de ce que le Cambodge soit un intermédiaire dans la résolution de la crise nucléaire dans la péninsule coréenne, soulignant que ses efforts pour persuader la RPDC à revenir à la table des négociations contribueront directement à assurer la sécurité, la paix et la stabilité dans la région.

Les pourparlers à six qui comprennent les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Japon et les deux Corées, consacrés à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, ont débuté en août 2003 puis ont été interrompus en avril 2009 par la RPDC pour s'opposer à la comdamnation internationale de ses tirs de missile à longue distance. -AVI

Voir plus