Le baht thaïlandais risque de continuer à baisser

La monnaie nationale thaïlandaise (baht) connaît son pire mois de janvier depuis 2020, avec une perte de près de 4 % par rapport au dollar américain, et d'importantes sorties de capitaux signalent une nouvelle chute de la monnaie.
Hanoï, 30 janvier (VNA) - La monnaie nationale thaïlandaise (baht) connaît son pire mois de janvier depuis 2020, avec une perte de près de 4 % par rapport au dollar américain, et d'importantes sorties de capitaux signalent une nouvelle chute de la monnaie.
Le baht thaïlandais risque de continuer à baisser ảnh 1La monnaie nationale thaïlandaise (baht) connaît son pire mois de janvier depuis 2020.  Photo : AFP/VNA
Le baht est devenu le plus grand perdant cette année alors que les fonds mondiaux évitent les actifs thaïlandais au milieu d'un débat entre le gouvernement et la banque centrale du pays sur la manière de stimuler une économie en déclin, selon Bloomberg.

Le vice-ministre thaïlandais des Finances, Julapun Amornvivat, a déclaré la semaine dernière que le gouvernement craignait que les coûts d'emprunt, qui oscillent à leur plus haut niveau depuis 10 ans, freinent la reprise. Cela s’est produit après que la banque centrale s’est opposée aux appels à une réduction des taux, affirmant que la réduction des coûts d’emprunt ne pouvait pas résoudre les problèmes structurels de l’économie.

Alvin Tan, responsable de la stratégie de change en Asie chez RBC Capital Markets à Singapour, a déclaré que le baht continuera de ressentir les effets de la réaction politique croissante contre son niveau actuel de taux directeurs.

Il a déclaré qu'il espérait que le dollar-baht s'échangerait dans une fourchette de 36,0 à 36,50 dans les semaines à venir. Le baht thaïlandais (THB) a clôturé à 35,63 la semaine dernière.

Les sorties nettes d’actions des investisseurs étrangers ont atteint 808 millions de dollars au total cette année, tandis que l’indice boursier de référence de la Thaïlande est tombé la semaine dernière à son plus bas niveau depuis trois ans dans un contexte d’inquiétude concernant la croissance. La dette du pays ne s’avère pas non plus attrayante, car le marché a connu des sorties de capitaux après les récents défauts d’obligations et un scandale comptable majeur qui a secoué les investisseurs. - VNA
source

Voir plus