Sydney (VNA) – Le ministre australien du Commerce, du Tourisme et de l’Investissement, Steven Ciobo, a souligné les relations d’amitié profondes et durables entre son pays et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Le Premier ministre Malcolm Turnbull s’adresse à la table ronde des leaders émergents au Sommet spécial ASEAN-Australie à Sydney. Photo : AFP

Dans son article intitulé “ASEAN: Une histoire partagée d’amitié et d’opportunités” publié dans “The Australian” à l’occasion du Sommet spécial ASEAN-Australie, Steven Ciobo a souligné que lorsque l’ASEAN a été fondée en 1967, le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Paul Hasluck, a exprimé son soutien aux objectifs du bloc régional, et a affirmé que les liens entre l’Australie et l’ASEAN étaient proches et amicaux.

Dès ses premiers jours de fondation, l’ASEAN a considéré l’Australie comme un pays sûr pour expérimenter ses idées, alors que Canberra était le premier partenaire vers lequel cette organisation est allée lorsqu’elle a commencé à développer ses relations extérieures, a estimé le ministre.

La première réunion en dehors de la région de l’Asie du Sud-Est a été organisée par le secrétariat de l’ASEAN à Canberra en 1974 et, lors de cet événement, l’Australie est devenue le premier interlocuteur du groupe, a-t-il rappelé.

En 2005, l’organisation régionale a entamé des négociations sur son premier accord de libre-échange avec des homologues qui n’étaient pas membres du groupe et, par conséquent, l’accord entre l’ASEAN, l’Australie et la Nouvelle-Zélande a été signé. Ce pacte est entré en vigueur en 2010 et reste jusqu’à présent celui de qualité supérieure.

Selon le ministre australien du Commerce, du Tourisme et de l’Investissement, en 2014, l’ASEAN et l’Australie ont établi un partenariat stratégique bilatéral et ont organisé en 2016 leur premier sommet biennal au Laos.

En ce sens, a-t-il écrit, le sommet spécial entre les deux parties, qui aura lieu ce week-end à Sydney, revêt une grande importance, car c’est la première fois que les dirigeants des pays membres de l’ASEAN arrivent en Australie pour rencontrer le Premier ministre Malcolm Turnbull.

L’énorme potentiel de coopération entre les deux parties devrait être exploité dans un espace ouvert, inclusif et global, où les droits économiques de tous les pays et individus sont respectés, a-t-il estimé, ajoutant que cette question sera discutée lors du prochain événement majeur à Sydney.

Dans le cadre de cet événement, une conférence de haut niveau aura lieu pour discuter des mécanismes de promotion du commerce et de l’investissement, a-t-il indiqué.

Selon le ministre Steven Ciobo, l’ASEAN est l’un des trois plus grands partenaires commerciaux de son pays. Selon les chiffres les plus récents, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 80 milliards de dollars, et les flux de capitaux, 175 milliards de dollars.

L’ASEAN est devenue une zone économique forte avec le boom des villes, un nombre croissant de consommateurs, ainsi que l’innovation et le développement de la technologie numérique, a-t-il constaté.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit qu’au cours des cinq prochaines années, six des économies de l’ASEAN atteindraient un taux de croissance supérieur à celui de la Chine et que l’expansion économique des dix pays membres dépassera celle des États-Unis et de l’Union européenne. Le nombre de ménages de la classe moyenne dans l’ASEAN passera de 38 millions en 2015 à 161 millions en 2030, pour représenter la moitié du total mondial, a-t-il dit.

Le ministre Steven Ciobo a estimé que la capacité de l’Australie à répondre aux besoins considérables de l’ASEAN en matière d’énergie, d’infrastructures, de qualité des aliments, de technologies de fabrication sophistiquées, d’éducation, de tourisme et d’autres services suscite actuellement un vif intérêt.

En outre, l’ASEAN est le troisième plus grand marché Internet au monde avec 330 millions d’utilisateurs. C’est également la région qui connaît la croissance la plus rapide, avec 3,8 millions de personnes utilisant la Toile chaque mois, a-t-il poursuivi.

Les entreprises australiennes, a déclaré le ministre, devraient profiter des opportunités offertes par la numérisation croissante de cette région.

Après avoir recommandé aux entreprises australiennes d’accroître leurs investissements dans l’ASEAN, le ministre Steven Ciobo a confirmé que le prochain Sommet marquera une étape importante pour la région. – VNA