Bangkok (VNA) - Les ministres de l’Economie de l’ASEAN ont signé mardi 23 avril en Thaïlande l’accord sur le commerce des services de l’ASEAN (ATISA) et le quatrième protocole modifiant l’accord global sur les investissements de l’ASEAN (ACIA).
 
Vue de la cérémonie de signature de l’accord sur le commerce des services de l’ASEAN, le 23 avril
à Phuket, en Thaïlande. Photo : VNA

Ces textes ont été signés dans le cadre de la 25e retraite des ministres de l’Economie de l’ASEAN, qui a eu lieu du 22 au 23 avril à Phuket.

Selon la vice-ministre thaïlandaise du Commerce, Chutima Bunyaprasara, l’entrée en vigueur de l’ATISA devrait avoir lieu 180 jours après sa signature. Cet accord vise à renforcer les normes et la validité des réglementations sur les services dans les États membres de l’ASEAN, à réduire les obstacles au commerce et à améliorer la transparence dans le secteur des services.

Il remplacera l’accord-cadre de l’ASEAN sur les services (AFAS), introduit en 1995, profitant à des services dans les domaines de la santé, du tourisme, de l’hébergement, de la construction, des services de conférences et des expositions.

Par ailleurs, le quatrième protocole d’amendement de l’ACIA devrait attirer plus d’investissements étrangers dans le bloc régional, a-t-elle déclaré.

Lors de cette réunion, les ministres de l’Economie de l’ASEAN ont discuté, examiné et proposé des solutions aux contenus de la coopération économique au sein de l’ASEAN en 2019, et ont défini des orientations pour l’avenir.

Cette année, l’ASEAN se focalisera sur le thème «Faire progresser le partenariat pour le développement durable» sous la présidence de la Thaïlande. Il y aura 13 priorités économiques reposant sur trois grands piliers : orientations futures, amélioration de la connectivité et développement intégral durable.

La réunion a souligné la coopération économique au sein de l’ASEAN et discuté des mesures à prendre pour renforcer la collaboration avec des partenaires étrangers, notamment la participation de l’ASEAN à la restructuration de l’Organisation mondiale du commerce et l’accélération des conclusions des négociations pour le Partenariat économique régional global (RCEP) en cette année.

Une fois les négociations terminées, le RCEP deviendra le plus important accord commercial multilatéral impliquant les 10 pays de l’ASEAN, la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, représentant 28% du PIB mondial et 30% du commerce global.

Le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, chef de la délégation vietnamienne, a déclaré après la réunion que les ministres étaient préoccupés par les progrès des négociations comme les négociations sur certaines questions étaient inférieures aux attentes.

Il a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) que l’ASEAN devait jouer un rôle central dans les négociations afin qu’elles puissent être achevées d’ici la fin de cette année.

En marge de l’événement, la délégation vietnamienne a eu une réunion bilatérale avec l’Indonésie, pour discuter de solutions visant à promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays. –VNA