Séoul (VNA) - La semaines de start-up ASEAN-République de Corée a débuté jeudi 13 septembre dans la ville de Seongnam, province de Gyeonggi.

Le secrétaire général du Centre ASEAN-République de Corée, Lee Hyuk. Photo: VNA

L'événement, organisé conjointement par le Centre ASEAN-République de Corée et le Centre Gyeonggi pour l'économie créative et l'innovation, visait à renforcer les start-up dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) au sein des pays membres de l'ASEAN.

Une conférence de promotion des investissements organisée dans le cadre de cette Semaine a réuni des responsables de huit pays de l’ASEAN, dont le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, et 54 directeurs généraux de start-up spécialisées dans les TIC.

Les participants ont partagé les politiques, les initiatives et les mesures incitatives de leur gouvernement pour promouvoir les start-up technologiques au sein de leur pays et ont présenté des idées commerciales à des fonds de capital-risque sud-coréens.

Des rencontres bilatérales entre entreprises ont eu lieu en marge de la conférence, créant des opportunités pour établir des réseaux de coopération d’affaires.

Le secrétaire général du Centre ASEAN-République de Corée, Lee Hyuk, a déclaré que l'ASEAN abritait des start-up telles que Grab, Go-jek, Tokopedia et Traveloka, qui ont attiré l'attention des fonds de capital-risque mondiaux.

Selon lui, les investissements de ces derniers dans des start-up technologiques de l'ASEAN ont augmenté de 53,8% par an en moyenne au cours de la dernière décennie pour atteindre 7,9 milliards de dollars en 2017.

En plus de soutenir les start-up technologiques au sein des pays de l'ASEAN, le comité d’organisation a espéré que cette semaine ouvrirait la voie aux start-up et aux fonds de capital-risque sud-coréens pour accroître leur présence dans l'ASEAN. -VNA