Jakarta (VNA) – Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont condamné vendredi 18 mai les attaques meurtrières ces derniers jours visant des églises et la police en Indonésie, qui ont fait de nombreux morts et blessés.

 

Incendie provoqué par l’explosion d’une bombe devant une église de la ville de Surabaya, le 13 mai. Photo : AFP

L’ASEAN condamne fermement les attentats terroristes dans les environs de trois églises et commissariats de Surabaya et Pekanbaru, en Indonésie, les 13, 14 et 16 mai 2018, qui a entraîné la perte de vies innocentes et causé des blessures à beaucoup d’autres, a-t-elle déclaré.

L’ASEAN adresse ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, s’est-elle exprimée dans une déclaration.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est a indiqué soutenir pleinement les efforts du gouvernement indonésien dans le règlement de la situation et la poursuite en justice des auteurs de ces attentats.

L’ASEAN est solidaire du gouvernement et du peuple indonésiens dans ces temps difficiles. Nous réaffirmons également notre engagement à renforcer la coopération régionale en matière de lutte contre le terrorisme, a-t-elle affirmé.

En quelques jours, l’Indonésie a été secouée par une série d’attaques qui sont l’oeuvre selon la police indonésienne des mouvements extrémistes Jamaah Ansharut Tauhid (JAT) et Jamaah Ansharut Daulah (JAD) liés au groupe djihadiste État islamique (EI).

Les attentats suicide dimanche 13 mai contre trois églises à Surabaya ont été perpétrés par six membres d’une même famille, tous morts.  Lundi 14 mai, c’est une autre famille incluant une fillette de 11 ans qui avait commis un attentat suicide contre un commissariat de police de Surabaya.

Mercredi 16 mai, les assaillants à bord d’une camionnette ont foncé dans le portail du commissariat de Riau sur l’île de Sumatra,  et sont sortis du véhicule avant d’attaquer des policiers avec des sabres et d’être abattus.
 
Ce sont des actes lâches, indignes et barbares, a déclaré le président Joko Widodo, dont le pays va organiser dans trois mois les Jeux asiatiques, promettant de mettre en œuvre une nouvelle législation antiterroriste. – VNA