La cérémonie d'ouverture d'une classe de langue vietnamienne en République de Corée. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - En plus de développement de bonnes relations entre le Vietnam et la République de Corée, de plus en plus de Sud-coréens choisissent le vietnamien en tant que deuxième langue étrangère.

En 2017, il y avait plus de 800 Sud-coréens passant le test de maîtrise de langue vietnamienne, soit une hausse de 15% sur un an. Des cours de vietnamien sont de plus en plus disponibles dans les centres de langues du «pays du Matin calme».

De plus en plus de Sud-coréens apprennent la langue vietnamienne par qu’ils veulent découvrir la culture et le pays en forme de S et aussi élargir leurs affaires au Vietnam.

Le président sud-coréen Moon Jae-in prévoit également d'étendre ses échanges avec ses homologues de l'Asie du Sud-Est, dont le Vietnam. Le volume des exportations sud-coréennes vers le Vietnam a augmenté rapidement ces trois dernières années. Le Vietnam devrait même devenir le troisième marché à l’export de  la République de Corée d'ici 2020.

Avec 58,8 milliards de dollars, soit 18,2% de l’investissement étranger au Vietnam, la République de Corée est actuellement en tête de liste des pays et territoires investisseurs au Vietnam.

Selon le journal Diplomat,  fin 2017, 4,9% des lycéens sud-coréens avaient choisi le vietnamien comme deuxième langue et lors des tests de l'examen d'entrée à l'université, après le chinois, 5,4% et le japonais, 8,1%. Toutefois, cette situation va bientôt changer. -CPV/VNA