Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rendu un vibrant hommage à l’ancien secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Dô Muoi, qui s’est éteint le 1er octobre à Hanoi à l’âge de 101 ans après avoir consacré toute sa vie à la lutte pour l’indépendance et au développement national.
 
La délégation du gouvernement conduite par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rendu un dernier hommage à l’ancien secrétaire général Dô Muoi, le 6 octobre à Hanoi. Photo: VNA

Eminent élève du Président Hô Chi Minh, le camarade Dô Muoi s’est durant toute sa dévoué au Parti et à la Patrie vietnamiens, a servi de tout son cœur et de toute ses forces la révolution et le peuple vietnamien, a écrit le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Le camarade Dô Muoi avait participé au mouvement prodémocratique en 1936, avait adhéré au Parti communiste indochinois en 1939. Arrêté par les colonialistes français en 1941 et condamné à 10 ans d’emprisonnement, il s’était évadé de la prison de Hoa Lo à Hanoi en  1945 et avait par la suite participé à l’insurrection pour reconquérir le pouvoir dans la province de Hà Dông où il était nommé secrétaire du comité provincial du Parti, a-t-il rappelé.

Durant la résistance contre les Français, en tant que commandant et commissaire politique de la région militaire du delta du fleuve Rouge, il avait dirigé la lutte contre les ratissages opérés par les colonialistes français de 1949 à 1950 dans les provinces de Thai Binh, Hung Yên, Hai Duong ; avait commandé une incursion sur l’aéroport de Cat Bi, à Hai Phong, qui a détruit des dizaines d’avions ennemis.

Après le rétablissement de la paix, le camarade Dô Muoi avait occupé des postes importants du Parti et de l’État. Vice-président du Conseil des ministres (1965-1986), il était chargé de nombreux travaux importants : lutte contre la guerre de destruction menée par les impérialistes américains au Nord, contre l’opération d’encerclement du port de Hai Phong, apport d’aides au grand front du Sud, engagement sur les chantiers de pointe.

Au lendemain de la grande victoire du Printemps 1975, en qualité de président du Conseil des ministres, de septembre 1988 à juin 1991, il avait œuvré avec le Bureau politique dirigé par feu le secrétaire général Nguyên Van Linh à l’élaboration de la politique de rénovation et des solutions décisives concernant la lutte contre l’inflation, l’élimination des subventions en matière de commerce de vivres, la fiscalité, taux d’intérêt et de change, politiques de prix et de salaires.

Les politiques monétaires et économiques du gouvernement ont fait sentir leurs effets, notamment en termes de réduction d’un taux d’inflation à trois chiffres, de 774% en 1986, à un taux d’inflation à deux chiffres, de 34 % en 1989, et à seulement 14% en 1992, a relevé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Le chef du gouvernement a qualifié les mesures économiques proposées par le président du Conseil des ministres Dô Muoi à l’époque d’une base pratique sur laquelle le Parti avait avancé le Programme d’édification nationale dans la période de transition au socialisme (en 1991) et la Stratégie de développement socio-économique 1991-2000.

À la lumière du marxisme-léninisme et de la pensée de Hô Chi Minh, l’ancien secrétaire général Dô Muoi avait œuvré avec le Bureau politique au maintien de la stabilité politique, à la persévérance dans la voie du socialisme choisie par le PCV et le Président Hô Chi Minh, dans un contexte d’implosion de l’Union soviétique et des pays de l’Europe de l’Est.

Afin de surmonter les difficultés et de poursuivre la rénovation et le développement du pays, le Bureau politique a déterminé que la tâche la plus importante à l’époque consiste à faire lever l’embargo et à normaliser les relations avec la Chine et les États-Unis, à adhérer proactivement à l’ASEAN, à élargir les relations avec les pays de la communauté internationale, a indiqué le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

La position directrice du camarade Dô Muoi selon laquelle "le Vietnam est un ami, un partenaire fiable de tous les pays du monde" a été concrétisée par des activités actives de diplomatie étatique et populaire et a produit de grands résultats. Le pays a réussi non seulement à faire lever l’embargo, mais aussi à établir des relations de coopération avec des partenaires sur une base bilatérale et multilatérale, a-t-il souligné.

Le camarade Dô Muoi était un dirigeant talentueux, un secrétaire général résolu et créatif dans l’œuvre de rénovation, a-t-il poursuivi, en louant de grandes contributions apportées par l’ancien secrétaire général Dô Muoi en plus de 80 ans d’efforts inlassables au service de l’œuvre révolutionnaire de la nation et du noble idéal communiste.

L’exemple de dévouement et de sacrifice pour le pays et le peuple vietnamien du camarade Dô Muoi brille à jamais. Le nom du camarade Dô Muoi a été et deviendra un monument éternel dans le cœur de chaque cadre, chaque membre du Parti et chaque habitant vietnamien, a conclu le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. – VNA