Hanoi (VNA) – Le programme 2012 - 2020 d’édification d’une agriculture appliquant les hautes technologies, ratifié par le gouvernement, est devenu une tendance irréversible et décisive pour la modernisation de l’agriculture nationale.
 
Des coopératives présentent leurs produits agricoles bio en marge d'un colloque tenu à Hô Chi Minh-Ville. Photo : CVN
L’objectif est de renforcer le développement et l’application des hautes technologies dans l’agriculture, contribuant à façonner une agriculture développée, à forte une compétitivité, atteignant une croissance moyenne de plus de 3,5% par an et garantissant la sécurité alimentaire nationale.

Grâce aux nombreux accords de libre-échange entre le Vietnam et d’autres pays, les entreprises vietnamiennes ont diversifié leurs marchandises sur différents marchés pour promouvoir leurs exportations ainsi que créer davantage d’emplois aux agriculteurs.

Des coopératives commerciales présentent leurs produits agricoles bio en marge d'un colloque tenu à Hô Chi Minh-Ville. Photo : CVN

À l’heure actuelle, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a autorisé 35 entreprises à appliquer des programmes d’application des hautes technologies, notamment dans la production de légumes, l’élevage laitier, porcin et avicole, l’aquaculture.

Selon l’économiste Vo Tri Thanh, de plus en plus d’entreprises, peu importe la taille, des banques commerciales et des fonds d’investissement ont misé sur l’agriculture high-tech. Le docteur Thành estime quant à lui que la participation croissante des gestionnaires de l’État, des scientifiques ainsi que des organisations sociales s’avère très encourageante.

Pour preuve, outre Vineco, HAGL, TH, Vinamilk, différentes entreprises ont investi dans le secteur agricole, comme le groupe Cacao Intercontinental Corporation (CIC), qui gère avec plus de 1.000 ha de cacaotiers irrigués  selon des techniques israéliennes dans le district de Easup, province de Dak Lak (Hauts Plateaux du Centre), la Sarl Nutifood qui a investi dans la caféiculture ou Pan Group, dans l’horticulture.

Selon le Docteur Pham Hông Duc Phuoc, expert et conseiller du groupe CIC, ce dernier a passé un an à étudier les conditions pédoclimatiques de ses plantations de cacaotiers avant de décider d’installer ces systèmes d’irrigation modernes, conçus et mis en place par des experts israéliens. – CVN/VNA