Can Tho, 3 décembre (VNA) – La question «Faut-il que le Vietnam achète sous condition de l’électricité au Laos et au Cambodge ?», soulevée par les organisations internationales, était au centre d’un séminaire organisé samedi 2 décembre dans la ville de Can Tho (delta du Mékong).

La question «Faut-il que le Vietnam achète sous condition de l’électricité au Laos et au Cambodge ?», soulevée par les organisations internationales, au ​au centre d’un séminaire organisé samedi 2 décembre dans la ville de Can Tho. Photo: VNA

Cet événement s’inscrivait dans le cadre du Programme de connexion du bassin du Mékong, qui réunit le Centre Stimson, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) au Vietnam, l'Université de Californie à Benkeley et l'Académie diplomatique du Vietnam.
 
M. Brian Eyler du Centre Stimson a suggéré que le Vietnam devrait renforcer la coopération avec le Laos et le Cambodge pour promouvoir la planification régionale de l’investissement dans les énergies renouvelables et l’achat transfrontalier d'électricité.
 
Selon lui, le Vietnam nécessite d’augmenter ses achats d'électricité au Laos et au Cambodge pour répondre aux besoins énergétiques croissants, réduire ses émissions de carbone dues aux centrales au charbon, multiplier ses opportunités d'investissement au Laos et au Cambodge tout en augmentant les opportunités d'emploi et de coopération internationale.
 
L'achat d’électricité au Laos et au Cambodge réduira le nombre de futurs barrages hydroélectriques dans la région du Mékong, les risques écologiques, sociaux et politiques pour le Vietnam, ainsi que la pression sur le delta du Mékong, a-t-il estimé.
 
De son côté, M. Nguyen Huu Thien, un chercheur indépendant, a déclaré que le Vietnam dispose des opportunités de réduire sa consommation énergétique en améliorant son réseau de transport d’électricité obsolète. De plus, le pays se tourne actuellement vers l'économie verte, surtout à l’issue d’une conférence du gouvernement sur le développement durable du delta du Mékong organisé fin septembre dernier à Can Tho.
 
« Au lieu d'acheter de l'électricité au Laos, le Vietnam doit investir davantage dans les énergies renouvelables pour économiser les investissements dans les lignes de transport électrique et assurer la sécurité énergétique », a-t-il dit, ajoutant que le pays doit continuer de suivre le chemin emprunté par les pays du monde en augmentant les investissements dans les énergies renouvelables.
 
Selon le maître de conférence – docteur Le Anh Tuan, directeur adjoint de l'Institut de recherche sur le changement climatique, relevant de l’Université de Can Tho, le delta du Mékong dispose de nombre de conditions et de potentiels pour développer les énergies renouvelables. -VNA