Bangkok, 27 juillet (VNA) - L'armée thaïlandaise est prête à assister le Laos dans des opérations de recherche et de sauvetage des villageois portés disparus suite à l’effondrement d’un barrage hydroélectrique dans le sud de ce pays.

L'armée thaïlandaise est prête à aider le Laos dans les opérations de recherche et de sauvetage. Photo: nationmultimedia.com

Selon le porte-parole du ministère thaïlandais de la Défense, le général Kongcheep Tantravanich, le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, a ordonné aux unités militaires d'assister les autorités laotiennes dans les opérations de recherche et de sauvetage.

Selon l’agence de presse NNT, l'armée thaïlandaise établira un commandement conjoint pour fournir du personnel de l'armée, de la marine et des forces aériennes, ainsi que du matériel et des véhicules tels que des avions C130 et des bateaux. Ces forces attendent actuellement une demande officielle du Laos.

Le porte-parole de l'armée thaïlandaise a indiqué que le ministre de la Défense avait également demandé aux unités militaires de réexaminer leur expérience des opérations de recherche et de sauvetage dans la grotte de Tham Luang afin de se préparer à des situations similaires.

Le barrage Xepian-Xe Nam Noy s'est effondré à 20h du 23 juillet, libérant cinq milliards de mètres cubes d'eau. Lors d’une conférence de presse donnée dans l'après-midi du 25 juillet à Vientiane, le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith a fait savoir que les impacts de la tragédie étaient énormes. Selon lui, c’est la première fois depuis des dizaines de décennies que le peuple laotien traverse une telle catastrophe.

D’une capacité installée de 410 MW et d’une production annuelle de 1.860 GWh, la centrale hydroélectrique Xepian-Xe Nam Noy est construite par la compagnie PNPC, une joint-venture établie en mars 2012 par SK E&C et KOWEPO (République de Corée), RATCH (Thaïlande) et la société publique laotienne LHSE.

Cet ouvrage, d’un coût total de 1,2 milliard de dollars, est le premier projet de BOT (construction-opération-transfert) déployé par les investisseurs sud-coréens au Laos. Les travaux ont été lancés en février 2013. Le barrage était achevé à 90% et sa production commerciale devait débuter en 2019.-VNA