La Thaïlande n'accepte pas d'intervention étrangère

Le gouvernement thaïlandais ne permettra à aucun groupe étranger d'intervenir dans le processus de jugement des leaders des "chemises rouges".
Le gouvernement thaïlandais ne permettra à aucun groupe étranger d'intervenir dans le processus de jugement des leaders des "chemises rouges".


C'est ce qu'a déclaré le vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban en rejetant la proposition d'un conseiller de l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, lequel a demandé la création d'une commission d'enquête sur les violences survenues lors des manifestations antigouvernementales des "chemises rouges" en avril et en mai dernier.


Cette déclaration fait suite à l'annonce de la rencontre d'un avocat de l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra avec des confrères de plusieurs pays afin d'envisager la création d'une telle commission pour investiguer sur le conditions dans lesquelles sont survenus les conflits entre forces de l'ordre et les "chemises rouges" du Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD).


Entre le début des manifestations antigouvernementales en mi-mars et la dispersion des manifestants le 19 mai, au moins 88 personnes ont été tuées et près de 1.900 blessées. - AVI

Voir plus