Hanoi (VNA) - La sculpture sur bois est un art répandu sur les hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên), notamment parmi les minorités ethniques. La plupart des statues sont inspirées des activités de la vie quotidienne. Par exemple, une femme en train de piler le riz, une autre tissant, un homme chassant, une famille travaillant aux champs, un ancien jouant d’un instrument de musique, buvant de l’alcool de riz, etc.

L'éléphant, l'un des symboles des hauts plateaux du Centre, inspire des artistes. Photo : Duong Giang/VNA/CVN

 

La confection des œuvres ne suit aucun principe ni modèle. Les sculpteurs peuvent créer selon leur imagination et inspiration du moment. La créativité des artistes, l’identité culturelle et les habitudes de vie de chaque ethnie font qu’aucune statue ne ressemble à une autre.

Outre les rites religieux, ces statues sont aussi conçues dans un but strictement ornemental.

En utilisant des outils simples comme hache, couteau, ciseau, les artistes transforment des rondins de bois en véritables œuvres d’art. Chacun a son style, mais toutes expriment l’âme unique de cette haute région.

Malheureusement, cet art fait de moins en moins d’adeptes, notamment parmi les jeunes qui sont bien peu nombreux à reprendre le flambeau. Pour ceux qui le souhaitent, des cours ont été ouverts ainsi que des concours. Avec l’espoir de pérenniser ce savoir-faire ancestral.-CVN/VNA