Hanoi (VNA) – La présidente du projet "Route de la paix", présidente du Centre du droit de la paix, Irina Konhiukhova, a indiqué que la Russie travaille avec le Vietnam à un projet baptisé "Droit de la paix" visant à relier le monde grâce à la paix.
 
La Docteure Irina Konhiukhova (à droite) avec des enfants participant au projet "Route de la paix", en Kalmoukie. Photo : VietnamPlus

La Russie réfléchit à l’élaboration d’un document similaire à la Charte de la paix, a déclaré la Docteure Irina Konhiukhova qui est également cheffe du comité de recherches sur le droit constitutionnel et la législation de l’Université nationale de droit de Russie.

Ce document devrait comprendre les principes fondamentaux, les interprétations exactes des principes du respect de la souveraineté, des droits de l’homme, et introduire des mécanismes et procédures de résolution des conflits, a-t-elle précisé.

La Russie veut que tous les pays, y compris le Vietnam, participent à la rédaction de ce document international, et propose aux pays de se doter de leur propre loi sur la paix afin d’éviter des actes de guerre injustifiés, a poursuivi la Docteure Irina Konhiukhova.

Le "Droit de la paix", destiné à promouvoir les réalisations en matière d’édification de la paix, prévoit de lancer le projet "Route de la paix" pour relier les milieux des intellectuels, scientifiques et sensibiliser l’opinion publique à travers les conférences et séminaires et attirer l’attention et le soutien du monde politique vers la paix.

Les Russes souhaitent la participation du Vietnam au projet "Route de la paix". Ce projet comporte trois volets principaux que sont la paix, la sécurité et le développement durable, a-t-elle fait savoir.

En 2019, la Russie prévoit de tenir le Congrès international sur la Route de la paix auquel le Vietnam serait représenté par une grande délégation, selon la présidente du projet "Route de la paix".

Le peuple vietnamien a connu la tragédie de la guerre, mais a pu protéger l’unité du pays, a établi une coopération avec de nombreux pays dans un monde multipolaire. Le Vietnam a la capacité d’engager un dialogue avec beaucoup de nations et est en fait l’un des rares pays actuellement sans confrontation, a-t-elle conclu. – VNA