Hanoi, 24 juillet (VNA) - La région de l’Ouest de Nghê An (Centre) a été reconnue par l’UNESCO en tant que réserve de biosphère naturelle mondiale. Elle abrite un millier d’espèces de plantes médicinales précieuses, dont des ginsengs Puxailailengs.
 
Les délégués visitent le modèle de culture des ginsengs Puxailaileng à Nghê An. Photo : https://baodautu.vn

Selon le directeur du Service des Sciences et des Technologies de la province de Nghê An, Trân Quôc Thành, le comité populaire de la province de Nghê AN a récemment organisé une conférence scientifique présentant des premiers résultats de recherche sur les ginsengs Puxailaileng et d’autres plantes médicinales de la région de Nghê An.

Nghê An est la province la plus grande du pays en termes de superficie, où se croisent la chaîne Hoàng Liên Son et Truong Son et possède une très bonne biodiversité, dont la région de l’Ouest de cette province est reconnue par l’UNESCO en tant que réserve de biosphère du monde, a-t-il fait savoir.

Selon des recensements et des recherches menées par le Service des Sciences et des Technologies de Nghê An durant ces derniers temps, des chercheurs ont trouvé un millier d’espèces de plantes médicinales, dont beaucoup ayant de hautes valeurs comme des ginsengs Puxailaleng, Codonopsis pilosula.

Lors de la conférence, le comité populaire du district de Ky Son et la compagnie des matières médicales Muong Lông ont signé un accord de coopération pour le développement des plantes médicinales, dont des ginsengs Puxailaileng. - NDEL/VNA