Séoul 25 février (VNA) - Le 25 février, le président de la République de Corée, Moon Jae-in, a annoncé que son pays travaillerait pour préparer la reprise de la coopération économique avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), soulignant la nécessité d’aider cette dernière sortir de la pauvreté.

Le président de la République de Corée, Moon Jae-in. Photo: AFP/VNA

S'exprimant lors d'une réunion hebdomadaire avec ses assistants à Séoul, le dirigeant sud-coréen a déclaré que si la RPDC ouvrait son économie, ses pays voisins, les organisations internationales et les fonds mondiaux s'engageraient dans ce processus.

Il a ajouté que pendant ce processus, la République de Corée ne devrait pas perdre son rôle de pionnier, mais maîtriser son destin sur la péninsule coréenne.

L’annonce de M. Moon a eu lieu une semaine après avoir proposé la reprise de la coopération économique entre son pays et la RPDC  dans le cadre des mesures que les États-Unis pourraient proposer à la RPDC en échange de la dénucléarisation.

Dans un autre développement, le Comité des sanctions contre la RPDC du Conseil de sécurité des Nations Unies a autorisé trois organisations internationals - à savoir l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Concern Worldwide de l’Irlande et Welthungerhilfe de l’Allemagne - à acheminer des marchandises vers ce pays dans le cadre des programmes d'assistance humanitaire.

Les marchandises comprennent du matériel de lavage, des tests de radiation et des appareils de télécommunication qui seront utilisés par l’OMS dans ses bureaux; ainsi que des denrées alimentaires et des équipements de production de Welthungerhilfe.

À ce jour, 15 projets au total pour la RPDC ont été approuvés, notamment ceux de l'UNICEF, de la Fondation Eugene Bell et de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. La liste des projets est disponible sur le site web de ce comité onusien. –VNA