Le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung.

Bangkok, 3 août (VNA) - La question de la mer Orientale a beaucoup attiré l'attention des pays participant à la 52ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN (AMM-52) et aux réunions connexes, compte tenu de l'évolution récente dans la région, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung.

 Il a fait cette remarque dans une interview accordée à la presse à la suite des réunions à Bangkok, en Thaïlande, du 29 juillet au 3 août.

 Il a ajouté que la question de la mer Orientale est toujours à l'ordre du jour des réunions de l'ASEAN. Cette fois-ci, il a attiré davantage d’attention des pays en raison de l’évolution récente de la situation dans les eaux, notamment du navire de sondage chinois Haiyang Dizhi 8 et des activités de ses escortes dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam qui ont violé sa souveraineté et ses droits souverains.

 Le vice-ministre a déclaré que de nombreux ministres étaient profondément préoccupés par l'évolution récente de la situation, soulignant que tous les pays avaient souligné l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la liberté de navigation et de survol de la mer Orientale.

 Ils ont exigé le respect du droit international, en particulier de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, et ont appelé les parties concernées à faire preuve de retenue et à appliquer sérieusement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale. Ils ont également exprimé leur espoir qu'un code de conduite en mer Orientale de qualité, efficace et durable soit finalisé prochainement, selon lui.

 Il a poursuivi en affirmant que lors des réunions, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, avait fait des déclarations franches et sincères dans un esprit constructif et amical, qui avait suscité le soutien de nombreux pays.

 Passant en revue les réunions, le vice-ministre Nguyen Quoc Dung a noté qu’elles avaient obtenu de nombreux résultats positifs, comme en témoigne l’engagement de tous les membres de l’ASEAN à continuer de promouvoir l’édification de la communauté de l’ASEAN. Ils se sont engagés à faire des efforts pour renforcer la construction de la communauté sur les trois piliers : politique - sécurité, économie et culture - société.

 De nombreux aspects de la coopération pratique ont également été mis en avant lors de réunions telles que la lutte contre les débris marins, la valorisation des nouvelles technologies, le développement des petites et moyennes entreprises, l’amélioration de la connectivité des entreprises et le développement des ressources humaines pour s’adapter à la quatrième révolution industrielle.

 En outre, les relations de l’ASEAN avec ses partenaires ont été renforcées, a-t-il déclaré, notant que les pays partenaires avaient exprimé le souhait de renforcer leurs liens avec le bloc et présenté de nombreuses nouvelles propositions de coopération.

 Grâce à ces événements, tous les partenaires ont renforcé et respecté l’importance de l’ASEAN dans l’architecture régionale, a déclaré Dung.

 S'agissant du communiqué conjoint de l'AMM-52, le responsable a indiqué que les pays participants investissaient beaucoup dans la négociation de ce document et que, dans un esprit de compréhension mutuelle amicale et constructive, l'ASEAN avait réussi à publier un communiqué conjoint contenant un contenu complet et de qualité, reflétant pleinement les résultats du processus de coopération du bloc ainsi que des questions d'intérêt commun. -VNA