Bangkok, 13 mars (VNA) - Les forces de sécurité thaïlandaises ont arrêté un homme soupçonné d'être lié à un groupe d'insurgés responsables d'une série d'attentats à la bombe perpétrés à fin de la semaine dernière à Satun et à Phatthalung, a annoncé la police nationale 11 mars.

La police thaïlandaise enquête sur les attentats à la bombe dans le sud du pays. Photo: AFP/VNA

Les médias locaux ont rapporté que des images prises par des caméras de vidéosurveillance installés le long de la route où les attaques à Phattalung avaient eu lieu indiquaient qu'au moins cinq personnes étaient impliquées.

Les suspects seraient âgés de 18 à 30 ans et leur identité sera révélée ultérieurement.

Le vice-Premier ministre thaïlandais Prawit Wongsuwon, qui s’est rendu dans ces deux provinces pour suivre l’enquête, a déclaré que les attaques avaient été perpétrées par des insurgés en provenance de Yala, Narathiwat et Pattani.

Il a ajouté que les insurgés avaient perpétré les attaques à Phattalung et à Satun, faute de pouvoir le faire dans les provinces à l’extrême sud, tout en niant que ces attaques soient motivées par des considérations politiques.

Auparavant, sept attentats à la bombe avaient eu lieu dans les districts de Muang et de Pak Phayun à Phatthalung et six autres dans le district de Muun à Satun. Personne n'a été blessé dans ces explosions, ont déclaré les autorités locales.

Les deux provinces ne sont pas loin de Songkhla, une province méridionale de la Thaïlande exposée aux attaques répétées d'insurgés ces dernières années. -VNA