Photo d'illustration
 
Hanoï (VNA) - Située dans le village de Lac Thi, rattaché à la commune de Ngoc Hôi, à Hanoï, et construite au 17e siècle, la maison communale Lac est dédiée à Tô Hiên Thành, un célèbre général qui a vécu au 12e siècle, sous la dynastie des Ly. 

Réputé autant pour ses talents de combattant que pour sa loyauté, Tô Hiên Thành a aidé le roi Ly Cao Tông à repousser les envahisseurs et à maintenir la royauté au pouvoir. Lac Thi n’est pas le village natal de ce général valeureux mais celui de son épouse, La Thi Dung. Distingués tous les deux pour leurs contributions au pays et à la population, Tô Hiên Thành et La Thi Dung sont devenus les génies tutélaires du village et vénérés par les villageois dans la maison communale.

Bénéficiant d’un emplacement stratégique, la maison communale a été, en 1789, l’un des points de regroupement des troupes dirigées par Quang Trung contre les envahisseurs Qing. À la tête d’un commando d’élites, Quang Trung a brisé le poste de Ngoc Hôi jusqu’alors contrôlé par les Qing, qui était situé à la porte d’entrée principale de Thang Long (Hanoï de nos jours). Effrayée par la vaillance des troupes de  Quang Trung, l’armée Qing a pris la fuite. Cette bataille victorieuse a été suivie par la très importante victoire de Dông Da et la libération de la capitale, le cinquième jour du premier mois lunaire. 

Durant les guerres contre les troupes françaises et l’armée américaine, la maison communale Lạc a servi de dépôt d’armes et d’abri aux unités chargées de protéger Hanoï. Nguyên Huu Tài, un responsable de la commune de Ngoc Hôi, précise: « En 1990, la maison communale Lạc a été inscrite au site historique national. Ce symbole du patriotisme constitue notre plus grande fierté. C’est ici que nous forgeons la tradition révolutionnaire de notre village auprès des jeunes ».

Au niveau architectural, la maison communale est typique de la période de la dynastie des Lê-postérieur. Pour y pénétrer, il faut passer par un triple portail recouvert d’une toiture à quatre pans. On croise ensuite un immense puits, au milieu duquel trône un petit îlot artificiel luxuriant. Situé derrière le puits, le sanctuaire principal se distingue par les motifs sculpturaux sophistiqués qui ornent les toitures. Sur l’autel des divinités, le visiteur peut admirer des sculptures finement gravées d’animaux sacrés, comme le dragon et le phénix, et de motifs végétaux en forme de pêchers et de grenadiers. 

La maison communale fait l’objet de la plus grande attention des autorités locales. Nguyên Ngoc Kiên, président du comité populaire de Ngoc Hôi, explique: « Chaque année, nous effectuons de petites restaurations pour préserver le cachet de la maison communale. Ces actions sont soutenues par les villageois et les fidèles ».

La maison communale Lac conserve une quinzaine d’ordonnances royales datant des dynasties des Lê-postérieur et des Nguyên, un ensemble de huit armes, un ancien palanquin et beaucoup d’autres objets précieux.-VOV/VNA