Photo: internet

Hanoï (VNA) - Le "roi indonésien du scooter-taxi" Go-Jek a lancé jeudi la version bêta de son application dans certaines zones de Singapour et prévoit de lancer une gamme de services via son application au début de 2019 pour rivaliser avec l'acteur dominant Grab dans la cité-État.

La première version d’essai de l'application Go-Jek est utilisée pour recueillir les opinions des utilisateurs avant de la mettre en œuvre officiellement dans tout la cité-Etat.  

Avec un smart phone, Go-Jek fournit des services de transport par motos et voitures, de massage, de déménagement et de livraison de nourriture. Cependant, dans l’immédiat, Go-Jek ne lance que les services du transport par taxi à Singapour.  

Singapour qui est riche et petit, fait partie du plan de Go-Jek visant à élargir son marché en Asie du Sud-Est. La société a annoncé son plan d'investir environ 500 millions de dollars dans cette région. Elle a récemment lancé des services de transport par motos et de livraison de nourriture au Vietnam, et puis en Thaïlande.

Go-Jek a collecté des fonds de nombreux investisseurs dont le fonds souverain de Singapour Temasek Holdings, le géant de la Tech chinois Tencent et Google.

Avec l'entrée en service de son application bêta, Go-Jek affrontera Grab – société singapourienne qui domine le marché régional après son acquisition des activités de transport et de livraison de nourriture d'Uber en Asie du Sud-Est. Go-Jek et Grab ont déjà une concurrence acharnée sur le marché indonésien.

Selon une étude de Google et Temasek, le marché de mobilité à la demande (ride-hailing) en Asie du Sud-Est devrait peser 20 milliards de dollars en 2025. -VNA