Atelier faisant le bilan du projet Green Growth Strategy Facility, le 29 mai à Hanoï. Photo: CVN
 
Hanoï (VNA) - Green Growth Strategy Facility, un projet visant à faciliter et promouvoir la croissance verte au Vietnam, d’une valeur de 5 millions d’euros financés par la Belgique, a abouti. Après cinq ans de mise en œuvre, ses résultats sont encourageants, selon les évaluations des parties vietnamiennes et belges. 

Pour soutenir le Vietnam dans la mise en œuvre de sa Stratégie nationale de croissance verte, l’Agence belge de développement (Enabel) a financé le projet baptisé Green Growth Strategy Facility (GGSF), lancé depuis août 2013 et jusqu'à juin 2019 par le ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement (MPI), en collaboration avec six villes et provinces choisies à titre d’essai.

"Le projet a obtenu des résultats encourageants", a affirmé le Docteur Pham Hoàng Mai, chef du Département des sciences, de l’éducation, des ressources naturelles et de l’environnement relevant du MPI et directeur de projet, lors d’un atelier faisant le bilan du projet tenu mercredi 29 mai à Hanoï.

Partageant cette évaluation, Krista Verstraelen, représentante résidente de l’Enabel au Vietnam, a déclaré que son agence est "satisfaite" de ce qu’a atteint le GGSF. "Nous trouvons qu’avec nos partenaires de chez le MPI et surtout ceux dans les localités concernées, on a bien travaillé pour que le projet aboutisse. On a plusieurs bons projets pilotes qui, j'espère, vont être copiés dans d’autres villes et provinces vietnamiennes", a-t-elle remarqué.

Vers un Fonds pour la croissance verte

Le GGSF est géré par une équipe vietnamienne basée à Hanoï, et appuyée par des experts belges qui coordonnent les activités sous la supervision du MPI. Il a pour but de concevoir et mettre en place un Fonds destiné à financer les initiatives, les études ou les projets pilotes qui contribueront à l’implentation de la Stratégie nationale de croissance verte du Vietnam. Ce Fonds, d’abord alimenté par des participations belges et vietnamiennes, est également appelé à recevoir des contributions de la communauté internationale et pourrait jouer un rôle majeur dans la finance climat (fonds dédiés aux projets visant à lutter contre les changements climatiques) du pays à plus long terme.L’appui belge s’est particulièrement concentré sur le soutien aux organismes gouvernementaux vietnamiens qui modèrent et gèrent le financement climat et l’élaboration des plans d’action de croissance verte à l’échelle provinciale. Sans oublier la mise en œuvre à titre d’essai des projets pilotes dans six provinces du Centre que sont Hà Tinh, Ninh Thuân, Binh Thuân, Binh Dinh, Phu Yên et Khanh Hoà.
 
Krista Verstraelen (droite), représentante résidente de l’Enabel au Vietnam, rencontre la presse, le 29 mai à Hanoï. Photo: CVN


Lors de l’atelier, Nguyên Tuân Anh, chef adjoint du Département des sciences, de l’éducation, des ressources naturelles et de l’environnement du MPI, et directeur adjoint de projet, a mis en exergue les résultats majeurs du projet. Parmi les plus marquants, l’équipe en charge du projet a élaboré le cadre administratif et opérationnel du Fonds ainsi que son système de gouvernance qui doivent, entre autres, être conformes aux exigences du Fonds vert pour le climat des Nations unies.

Dans le cadre de ce projet, un film sur la croissance verte a été réalisé et les études sur l’engagement du secteur privé et les opportunités commerciales pour la croissance verte ont été menées. Le MPI a bénéficié d’un soutien pour l’étude et l’élaboration de politiques pertinentes sur la mise en œuvre des engagements du Vietnam dans le cadre de la conférene sur les changements climatiques COP22.

Des projets pilotes dans six provinces du Centre

Six projets pilotes ont été spécifiquement mis en place en utilisant les procédures du Fonds. Ces premières expériences couvrent plusieurs secteurs (agriculture biologique, éclairage public, irrigation efficace…). Concrètement, ce sont des projets liés à l’irrigation goutte-à-goutte pour les arbres urbains et l’agriculture de la province de Ninh Thuân; à l’installation des systèmes d’éclairage public utilisant l’énergie solaire et à LED dans le district de Hàm Thuân de la province de Binh Thuân; le canal d’eau et système d’irrigation économe en eau pour l’amélioration des performances de culture dans le district de Bac Binh (province de Binh Thuân).

Dans la province de Hà Tinh, le GGSF a aidé les agriculteurs à appliquer les progrès scientifiques et technologiques dans la production de fertilisants organiques et la culture de champignons à base des résidus de l’agriculture. Toujours à Hà Tinh, le projet a donné des analyses, recommandations et solutions techniques pour atténuer la pollution de l’environnement de la rivière Nghèn.

Le GGSF a réuni le système d'énergie solaire avec celui d'irrigation économe pour servir la production agricole de haute technologie dans la province de Phu Yên, le remplacement du système public d’ampoules de rue à haute tension par une technologie à LED dans la province de Khanh Hoà, l’établissement d’un système de traitement des eaux usées pour la production des nouilles de riz dans le village de Ngai Chanh, province de Binh Dinh.
 
Les résultats des projets pilotes mis en œuvre dans six provinces du Centre ont été présentés lors de l'atelier. Photo : CVN


Outre la publication des résultats, l’équipe du projet ont donné des recommandations nécessaires pour la bonne mise en place des projets relatives à la croissance verte. Dans le temps à venir, "l'Enabel est toujours prête à seconder le Vietnam dans la question de la croissance verte", a affirmé Krista Verstraelen.

Le Vietnam connaît une forte croissance économique accompagnée de toujours plus de gaz à effet de serre ainsi que de nouveaux défis environnementaux. Ce pays a aujourd’hui opté pour un avenir plus vert. Pour répondre à ces enjeux énergétiques, climatiques et environnementaux, le gouvernement vietnamien a adopté en 2012 une Stratégie nationale de croissance verte, et en 2014 un Plan d’action nationale de croissance verte entre 2014-2020. La Belgique a été l’un des premiers pays à soutenir la mise en œuvre de cette stratégie du Vietnam.-CVN/VNA