La 4e conference ministerielle sur la cooperation Mekong-Lancang ​ hinh anh 1Les chefs de délégations participant à la quatrième conférence des ministres des Affaires étrangères sur la coopération Mékong-Lancang.

Hanoi (VNA) - La quatrième conférence des ministres des Affaires étrangères sur la coopération Mékong-Lancang (MLC) s'est tenue le 17 décembre à Luang Prabang, dans le nord du Laos, avec la participation du ministre des Affaires étrangères du Cambodge, du Laos, du Myanmar, de Thaïlande, de Chine et du Vietnam.

La délégation vietnamienne était conduite par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, avec la participation de représentants des ministères de l'Industrie et du Commerce, des Communications et des Transports, du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, des Ressources naturelles et de l'Environnement.

Lors de la conférence intitulée "Promouvoir des partenaires pour une prospérité commune", les ministres se sont concentrés sur l'évaluation de la coopération en 2018 et ont examiné les orientations dans les temps à venir. Les ministres ont pris note des résultats positifs obtenus par la MLC. La plupart des projets en 2017 ont été achevés ou ont bien progressé. De nombreux nouveaux projets ont été lancés et ont reçu un soutien financier de la part de la MLC.

Le Centre sur les ressources en eau de la MLC, le Centre de coopération environnementale, le Centre MLC et le Centre de recherche sur le Mékong ont été mis en service. La première Semaine sur la coopération Mékong-Lancang et des Forums de coopération sur les ressources en eau, les capacités de production, le développement rural et la communication ont été organisés avec succès. Ces activités de coopération ont contribué à renforcer l’amitié et la compréhension mutuelle entre les pays membres et à promouvoir le développement socio-économique de l’ensemble de la région.

Lors de leur prochaine coopération, les ministres encourageront davantage la mise en œuvre du Plan d'action 2018-2022 de la MLC adopté lors du 2e Sommet de la MLC (janvier 2018). Les ministres ont convenu d'étudier des initiatives visant à promouvoir la coopération en matière de capacité de production, de connectivité régionale, de commerce, d'énergie, de douanes, de santé et d'éducation, et de développement d'une ceinture de développement économique de la MLC. Dans le même temps, il faut mettre en œuvre de nouveaux projets pour améliorer la vie des populations,  améliorer les performances de la MLC. Les ministres sont également convenus de renforcer les liens et la complémentarité de la MLC avec les stratégies de développement nationales et les mécanismes de coopération régionaux et sous-régionaux pertinents tels que l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), la stratégie de coopération économique Ayeyarwady-Chao Phraya-Mékong (ACMECS), la sous-région du Grand Mékong (GMS) et la Commission du fleuve Mékong (MRC).

En ce qui concerne la coopération dans le domaine des ressources en eau du Mékong, les ministres se sont félicités de l'accord conclu par les experts des six pays selon lequel le Plan d'action en matière de ressources en eau 2018-2022 de la MLC avait été adopté et ont suggéré aux parties de mettre en œuvre activement le plan de renforcement de la coopération en matière de gestion de ces ressources en eau.

À la fin de la réunion, les ministres ont adopté le communiqué de presse conjoint de la conférence et sont convenus de la cinquième réunion ministérielle sur la coopération Mékong-Lancang en 2019.

Lors de la réunion, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a hautement apprécié les efforts déployés par les membres de la MLC pour mettre en œuvre de la Déclaration de Sanya et le plan d'action quinquennal de la MLC. Il a affirmé que la participation active et efficace du Vietnam à la coopération MLC reposait sur l'attente des pays voisins de renforcer la confiance, la compréhension et une cohésion saine entre les économies.

Le vice-Premier ministre a souligné que la MLC devrait se concentrer sur les éléments principaux suivants: maintenir un appareil simple et efficace, veiller à ce que les projets soient inclusifs et apportent des avantages communs et équitables à tous les pays membres, favoriser la coordination entre la MLC et le Mékong et les mécanismes de coopération régionale, notamment l'ASEAN et la MRC, focaliser les ressources sur cinq domaines prioritaires : les ressources en eau, la capacité de production, la coopération économique transfrontalière, l'agriculture et la réduction de la pauvreté.

En conséquence, certaines activités à promouvoir au cours de la période à venir incluent la résolution des goulets d’étranglement dans la circulation des marchandises entre les pays, la promotion de l’ouverture du marché chinois aux produits agricoles des pays du Mékong, l’aide des entreprises à mieux comprendre les réglementations en matière d’import-export, l’assistance des pays du Mékong dans le développement des variétés de riz et des cultures subsidiaires adaptées au changement climatique, le renforcement de la gestion transfrontalière de la main-d'œuvre, l'éducation et la formation professionnelle des travailleurs frontaliers.

Le vice-Premier ministre a également souligné que les six pays de la MLC devaient innover dans les manières de penser et d'agir dans la coopération pour gérer et utiliser durablement les ressources en eau du Mékong. -VNA