Kiên Giang (VNA) – La stratégie maritime nationale a été lancée il y a 10 ans. Elle a permis un véritable décollage économique de Kiên Giang, province littorale située au Sud du pays, à la frontière avec le Cambodge. Durant la période 2011-2015, son économie maritime a en effet enregistré une croissance de 11,4% par an, ce qui représente 73,3% du PIB local.

Un coin du port maritime de An Thoi, district de Phu Quôc, province de Kiên Giang. Photo: kiengiang.gov.vn


Depuis quelques années, le district insulaire de Kiên Hai est devenu un paradis touristique, qui a peu à envier à Phu Quôc. Il compte 173 maisons d’hôtes et hôtels proposant plus de mille chambres. Au cours des 9 premiers mois de l’année, 230.000 touristes ont posé leur pied sur l’île. Les recettes touristiques ont contribué pour une part considérable à l’élévation du niveau de vie des insulaires, dont le revenu par habitant atteint désormais 72 millions de dôngs par an, soit le troisième plus élevé de la province.

Huynh Hoàng Son, président du comité populaire du district de Kiên Hai, en est tout fier. «Le plan d’aménagement du district jusqu’en 2020 concerne essentiellement le territoire et le tourisme », dit-il. « Nous avons fait appel à une société de consultation canadienne pour planifier le développement touristique de l’île. Le résultat en est un plan d’aménagement valable pendant 100 ans.»

Au niveau de la province de Kiên Giang, l’aquaculture, la pêche, la transformation et l’exportation des produits de la pêche constituent un autre atout économique. Les autorités locales ont pris des mesures destinées à garantir que la pêche hauturière n’affectera pas la survie des espèces. En 2017, la valeur des exportations de produits aquatiques de la province a atteint 470 millions de dollars.

La province a aussi massivement investi dans la construction d’infrastructures dans ses zones littorales et insulaires. Durant la période 2011-2015, sur les 100 milliards de dôngs investis dans l’économie provinciale, 80 étaient destinés à ces zones, ce qui représente un chiffre absolu de 137.000 milliards de dôngs, soit près de 6 milliards de dollars.

« La province a beaucoup investi à Phu Quôc, notamment dans la construction d’infrastructures. Grâce à cela, l’économie locale a enregistré une croissance annuelle de 12%. Par rapport à 2016, le PIB du district a augmenté de 40,73% », indique Mai Van Huynh, secrétaire du comité du Parti et président du comité populaire du district de Phu Quôc.

Autre facette du développement économique de Kiên Giang, l’artisanat, dont la vente des produits sert à compléter les recettes touristiques, qui se sont élevées, au cours des 9 premiers mois de l’année, à  4700 milliards de dôngs. Jusqu’à présent, la province a attiré 294 projets d’investissements dans le secteur touristique, d’un montant total de 343.000 milliards de dôngs, soit près de 15 milliards de dollars. – VOV/VNA