Jakarta (VNA) – Le Centre de coordination de l’ASEAN pour l’assistance humanitaire sur la gestion des catastrophes (AHA) a été l’une des premières organisations à collaborer avec le gouvernement indonésien pour venir en aide aux populations locales et atténuer les conséquences des récents séismes et du tsunami.

Des sauveteurs transportent un corps retrouvé après les tremblements de terre et le tsunami dans la province du Sulawesi central en Indonésie. Photo : Xinhua

La province indonésienne du Sulawesi central a été touchée le 28 septembre par des séismes de magnitude 6,1 et 7,5 et par un tsunami consécutif qui a fait plus de 2.073 morts et environ 5.000 autres disparus, selon le dernier bilan des autorités.

Le directeur des opérations de l’AHA, Arnel Capili, a déclaré que le centre avait mis en place deux groupes de travail, l’un à Jakarta et l’autre dans la ville de  Palu.

Le groupe à Palu a collaboré avec le gouvernement indonésien et les autorités locales pour lancer des activités humanitaires, fournir des examens médicaux aux patients ainsi qu’examiner leurs conditions de vie, dans un effort de les aider à surmonter les conséquences des catastrophes.

Il a également souligné que l’AHA se focalisait principalement sur coordination des aides humanitaires fournies par les pays et les organisations régionales et internationales pour venir en aide aux victimes des tremblements de terre et du raz-de-marée.

L’AHA a pour mission de connecter les pays et les organisations offrant leur aide au gouvernement indonésien. Une fois l’aide acceptée, il transmettra les produits de première nécessité, les équipements et le budget à l’Indonésie.

Il travaille également en étroite collaboration avec les agences nationales de gestion des catastrophes des dix pays membres de l’ASEAN pour surveiller et partager les informations sur les risques et les catastrophes dans la région.

En outre, l’AHA informe la communauté internationale des difficultés des pays sinistrés pour mobiliser des assistances et diffuse des alertes précoces émises par les agences hydrométéorologiques et géologiques des pays de l’ASEAN afin de construire une région résiliente aux catastrophes.

Il sert de pont entre les scientifiques et les agences de gestion des catastrophes de leurs pays respectifs, tout en recherchant des solutions pour limiter les pertes causées par les catastrophes naturelles. -VNA