La ville française de Choisy-le-Roi a inauguré sa place des Accords de Paris et une stèle pour la paix par une cérémonie samedi en présence de responsables de la ville, de l’ambassadeur du Vietnam, Duong Chi Dung, et surtout de l’ancienne vice-présidente du Vietnam, Nguyên Thi Binh.

Selon Daniel Davisse, maire de Choisy-le-Roi, ces ouvrages constituent un symbole important, tant pour le présent que le futur. De plus, en raison de leur proximité avec la Seine, ils "arrosent" les liens entre la ville et Dông Da, l'arrondissement de Hanoi avec lequel Choisy-le-Roi s’est jumelée, et plus généralement les deux peuples.

La place des Accords de Paris se trouve au centre-ville, au centre de laquelle se dresse la stèle pour la paix, en métal et juchée sur un socle de béton noir.

Lors de cette cérémonie, Nguyên Thi Binh n'a pas manqué de remercier les soutiens des Choisyens accordés au Vietnam, soutiens qui ont été, selon ses termes, des contributions aux réalisations des objectifs de paix, d’indépendance et d’unification du Vietnam.