Le Premier ministre rencontre la presse en marge de la 5e session de la 14e législature de l'AN. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Il faut écouter les avis et suggestions pour réajuster la loi dans le but d’assurer le développement, de créer un environnement d'investissement et d'affaires bénéfique pour le pays et d’assurer l’indépendance, la souveraineté et la liberté ainsi que les intérêts de la nation.

C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors d’une rencontre avec la presse, en marge de la 5e session de la XIVème législature de l’Assemblée nationale, concernant le projet de loi des zones administratives et économiques spéciales Van Don, Bac Van Phong et Phu Quoc.

Selon M. Phuc, durant l’élaboration de ce projet de loi, le gouvernement a attentivement écouté les opinions des intellectuels, des députés, des électeurs, des combattants révolutionnaires, des résidents vietnamiens à l’étranger... Il a cité des pays ayant établi des zones économiques spéciales, comme la Chine et le Japon, tout en soulignant leurs réussites et échecs. «Il faut écouter les avis pour effectuer les modifications rationnelles, conformément à l’aspiration du peuple », a-t-il affirmé.

Concernant la location du terrain, l’un des sujets polémiques dans le projet de loi, le chef du gouvernement a indiqué qu'elle serait mis en œuvre selon les périodes. Chaque année, le Comité populaire devra soumettre au Conseil populaire le prix de location du terrain. « La participation des investisseurs dans les zones économiques spéciales devra être examinée de manière très sérieuse pour assurer le développement économique et la sécurité nationale. Il y aura les règlements juridiques très étroits pour cette question. », a-t-il dit.

M. Phuc a estimé qu’il faudrait créer une institution, un environnement d’investissement optimal permettant de concurrencer les pays et d'amener des bénéfices.Il faudra toujours respecter les intérêts du pays. -VNA