La fleuve Saigon à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Internet

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Le président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville Nguyen Thanh Phong et le directeur national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, Ousmane Dione, se sont rendus le soir du 22 novembre sur le chantier de la deuxième tranche du projet d'hygiène environnementale de Hô Chi Minh-Ville.

D’un investissement total de 524 milliards de dollars, dont 450 millions de prêts de la BM, la 2e tranche du projet d'hygiène environnementale de Hô Chi Minh-Ville comprend la construction d’une usine de traitement des eaux usées dans le quartier Thach My Loi du 2e arrondissement et la construction d’un système d’égouts de 7.963 mètres de longueur et de 3,2 mètres de diamètre, reliant les égouts au bord du fleuve Saigon à l’usine de traitement des eaux usées.

Le projet contribue également au complément du système de collecte et de traitement des eaux usées du bassin de Nhieu Loc-Thi Nghe, y compris des arrondissements No 1, No 2, No 3, de Binh Thanh, Tan Binh et de Phu Nhuan.

A ce jour, 29,6% des travaux du projet ont été achevés et 256 milliards de dôngs octroyés par l'Association internationale de développement (IDA), ont été décaissés.

 « Le projet contribuera à la restauration et à la conservation des écosystèmes du fleuve Saigon, de l'aval de la rivière Dong Nai, à la modernisation des infrastructures municipales ainsi qu’au développement du tourisme à Ho Chi Minh-Ville », a déclaré le président du Comité populaire municipal Nguyen Thanh Phong.

Selon lui, actuellement, Ho Chi Minh-Ville ne traite que 21% des eaux usées locales. D’ici 2020, elle mettra en service sept nouvelles usines qui permettront de traiter 83% des eaux usées.

De son côté, le directeur national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, Ousmane Dione, s’est engagé à soutenir le Vietnam, en particulier Ho Chi Minh-Ville dans la mise en œuvre des projets d'hygiène environnementale.

Il a indiqué que la 2e tranche du projet contribuerait au développement durable de Ho Chi Minh-Villle pour l’aider à devenir l’une des villes les plus agréables à vivre de la région comme du monde. -VNA