Ho Chi Minh-Ville,11 juillet  (VNA) - Hô Chi Minh-Ville souhaite coopérer avec les entreprises européennes pour construire une ville intelligente, a déclaré le vice-président du comité populaire municipal, Tran Vinh Tuyen.
 
Panorama de la rencontre entre les responsables de Ho Chi Minh-Ville et de la Chambre de commerce européenne au Vietnam. Photo : VNA


Lors d'une rencontre avec la Chambre de commerce européenne au Vietnam (EuroCham) le 11 juillet, M. Tran Vinh Tuyen a déclaré que la ville faisait face à des problèmes urgents tels que les inondations, les embouteillages et la pollution de l'environnement.
 
Il a déclaré que pour résoudre les problèmes susmentionnés et œuvrer en faveur du développement durable, Ho Chi Minh-Ville est en train de réaliser un projet visant à devenir une ville intelligente, incluant le développement d'une infrastructure technologique.

Selon le responsable, le pôle économique du sud a construit quatre piliers du projet, à savoir une base de données partagée et un écosystème de données ouvertes; un centre d'opération urbain intelligent; un centre de simulation et de prévision des stratégies de développement socio-économique; et un centre de sécurité de l'information, a-t-il déclaré.

La ville envisage également de construire un centre financier moderne et une zone urbaine innovante dans les districts 2, 9 et Thu Duc, a-t-il ajouté.

Alors que les entreprises européennes ont investi dans de nombreux projets de villes intelligentes, Ho Chi Minh-Ville espère coopérer avec les entreprises européennes dans ces domaines et partager des expériences, a déclaré le responsable.

Il a affirmé que l'administration municipale créerait les conditions optimales pour que les entreprises coopèrent et investissent dans la ville.

Nicolas Audier, président d'EuroCham au Vietnam, a déclaré que la signature de l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam (EVFTA) ouvrirait des possibilités d'élargissement des relations commerciales bilatérales.

L'accord devrait créer une vague d'investissements de l'Europe vers le Vietnam et vice versa, a-t-il ajouté.

Il s'est dit convaincu qu'il y aurait un flux d'investissements de grande qualité d'entreprises européennes au Vietnam et à Ho Chi Minh-Ville, grâce au transfert de nouvelles technologies de pointe.

Le président d'EuroCham au Vietnam a déclaré que EuroCham souhaitait développer le modèle de partenariat public-privé (PPP) au Vietnam afin de résoudre les problèmes urbains.

Lors de la rencontre, les deux parties ont également échangé des points de vue sur des questions liées à l'EVFTA, notamment en matière de politique fiscale et douanière, de transport et de logistique, de facilitation des échanges, de suivi de l'origine des produits alimentaires, d'agriculture et d'énergie verte.-VNA