Luu Van Vinh, le meneur de la soi-disant "Ligue nationale du Vietnam", lors du procès de première instance. Photo: VNA

Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville (Sud) a, lors du procès en appel, le 18 mars, dans la mégapole du Sud, maintenu le verdict du procès de première instance pour condamner cinq personnes à des peines allant à 8 ans à 15 ans de prison, pour "Activités subversives contre le pouvoir populaire", en vertu de l’article 79 du Code pénal de 1999.

Luu Van Vinh, âgé de 52 ans, a organisé illégalement la soi-disant "Ligue nationale du Vietnam" et a, avec ses complices, mené des activités visant à inciter les gens à s’opposer au pouvoir populaire, à participer à des manifestations illégales.

Ils ont organisé une assemblée préparatoire le 30 octobre 2016 et ont convenu de rendre publique leur organisation illégale le 6 novembre 2016. Mais leur complot a été déjoué par la police qui a arrêté Luu Van Vinh le 6 novembre 2016.

Identifié comme le meneur, Luu Van Vinh a été condamné à 15 ans de prison, et Nguyên Quôc Hoàn,  42 ans, à 13 ans, ce à l’issue du procès en première instance.

Les trois autres accusés, Nguyên Van Duc Dô, 44 ans, et Tu Công Nghia,  26 ans, et Phan Trung, 43 ans, ont écopé respectivement de 11 ans, 10 ans et 8 ans de prison.

Toutes les peines ont été assorties de 3 ans de résidence surveillée.

A l’issue du jugement en première instance, les condamnés avaient fait appel du verdict. Lors du procès en appel, le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville avait rejeté l’appel des condamnés et maintenu le verdict initial. -VNA