Hanoï s’engage à mettre pleinement en œuvre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques

L'ambassadeur du Vietnam aux Pays-Bas, Pham Viet Anh, a participé à la 5e Conférence d'examen des États parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CAC).
Hanoï s’engage à mettre pleinement en œuvre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques ảnh 1Lors de l'ouverture de la 5e Conférence d'examen des États parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CAC). Photo: VNA

Hanoï (VNA) - L'ambassadeur du Vietnam aux Pays-Bas, Pham Viet Anh, a participé à la 5e Conférence d'examen des États parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CAC), qui a eu lieu du 15 au 19 mai à La Haye, aux Pays-Bas.

Lors de la réunion, l’ambassadeur Pham Viet Anh, également représentant permanent du Vietnam auprès de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a affirmé l'engagement du Vietnam à la mise en œuvre complète et responsable de la CAC.

L'ambassadeur a également réaffirmé la position constante du Vietnam en faveur de la non-prolifération et du désarmement complet et vérifiable des armes de destruction massive, y compris des armes chimiques. Il a condamné toute utilisation d'armes chimiques par qui que ce soit, où que ce soit, en toutes circonstances et pour quelque motif que ce soit.

La délégation vietnamienne a affirmé que les activités de l'OIAC devaient être strictement conformes aux fonctions et tâches spécifiées dans la CAC, en promouvant la transparence, l'objectivité, et ne pas être politisées. Elle a également appelé à renforcer la coopération et le dialogue pour régler les désaccords. Elle a en outre souligné que l'OIAC devait promouvoir ses fonctions et ses capacités pour garantir les droits et intérêts légitimes des pays dans le développement de l'industrie chimique en toute sécurité, à des fins pacifiques. Le Vietnam a également suggéré de promouvoir le rôle du Centre pour la Chimie et la Technologie (ChemTech) dans le soutien à l'équipement et la formation du personnel des pays membres, et d’ouvrir davantage de possibilités de travailler chez Chemtech au personnel des pays membres, en particulier celui des pays en développement.-VNA

Voir plus