Selon le Service de la culture, des sports et du tourisme de Hanoi, 15 plaques commémoratives ont été scellées devant des vestiges historiques et révolutionnaires de la capitale pour la période 1946-1954 en l’honneur du 60e anniversaire de la libération de la capitale (10 octobre).

Il s’agit de la forteresse de Xuân Tao (arrondissement de Bac Tu Liêm), de l’embarcadère de Tu Tông et du parc Hô Ao Sen (arrondissement de Tây Hô), de la pagode de Thach Câu Doi (arrondissement de Long Biên), de la maison commune de Cô Dô (district de Ba Vi)…

En outre, 8 vestiges révolutionnaires ont été restaurés : la maison sise 90 rue Tho Nhuom, la maison au 48 rue Hàng Ngang, l’usine de tramways électriques de Yên Phu, la maison commune de Viên Son (chef-lieu de Son Tây), le vestige révolutionnaire de Trung Gia (district de Soc Son), la forteresse de Xuân Canh (district de Dông Anh), le mémorial dédié au Président Hô Chi Minh (commune de Cân Kiêm, district de Thach Thât, Hanoi).

Le comité populaire de Hanoi a demandé d’accélérer le rythme de travail pour achever avant fin septembre le scellement des plaques commémoratives, la restauration de vestiges révolutionnaires pour saluer le 60e anniversaire de la libération de la capitale.

Le Service de la culture, des sports et du tourisme de Hanoi a également proposé aux comités populaires des arrondissements, des districts et des communes abritant ces vestiges d’organiser des visites pour les élèves afin de renforcer la tradition révolutionnaire et la fierté nationale chez les jeunes générations, et de les sensibiliser à leur préservation. -Nhan Dan en ligne/VNA