Hanoi (VNA) - Au Vietnam, on sert souvent aux malades du potage de riz chaud, qui est un breuvage facile à digérer. Dans six grands hôpitaux de Hanoi, ce réconfortant est servi par les bénévoles du groupe Mùa Thu (Automne) aux patients les plus nécessiteux.        

Photo: VOV

 

Trois fois par semaine, le mardi, le samedi et le dimanche, vers 14h, le groupe apporte aux patients pauvres des milliers de bols de potage de riz bien chaud. Ceux qui ne peuvent pas venir faire la queue recevront leur bol au lit, qui leur sera alors apporté par un membre du groupe.

Nguyên Thi Bai, 70 ans, est toute émue de ce geste. "Ici, parfois, on n’a rien à manger", dit-elle. "C’est réconfortant d’avoir un bol de potage de riz bien chaud. Merci du fond du cœur à ces jeunes au cœur d’or. Leur geste est noble."

Tout a commencé il y a quatre ans. Thành Thi Thu Luong et certains de ses amis distribuaient quotidiennement des centaines de portions de potage de riz à des enfants malades à l’Hôpital pédiatrique national. Au début, les malades étaient plutôt réticents vis-à-vis de cette nourriture distribuée gratuitement, mais petit à petit, Luong et ses amis ont conquis les cœurs et les estomacs… Il faut dire que le potage en question est succulent et qu’il est attendu avec impatience. 

Encouragé par ce résultat, le groupe est devenu plus actif et aussi plus étoffé. Au départ, il ne comptait que 5 membres. Maintenant, ils sont plus de 100, qui distribuent chaque semaine environ 5.200 portions de potage de riz.

Photo: VOV

 

"L’amour du prochain existe en chacun de nous. Je suis très fière de mes amis qui ont tous un coeur d’or. Car il faut avoir un coeur d’or pour pouvoir faire ce travail qui nécessite beaucoup de temps et d’efforts", confie Thu Luong.

Selon Dô Viêt Hung, qui en est un, tous les membres du groupe travaillent dans un esprit de volontariat et de partage. Quels que soient leur âge ou leur fonction, tous sont enthousiastes.

"Avant de rejoindre ce groupe, le week-end, j’allais au café ou au restaurant", raconte Dô Viêt Hung. "Mais depuis que je suis membre de ce groupe, je suis beaucoup plus économe de mon temps. Nos familles participent aussi à ces activités. On se sent soulagé de pouvoir faire des choses utiles à la société."

Les activités du groupe sont de plus en plus soutenues. Il y les dons des bienfaiteurs, bien entendu, mais aussi le produit de la vente de denrées alimentaires, qui constitue un fonds destiné aux activités caritatives.

"Nous avons beaucoup de nouveaux membres. En participant à ces activités, nous souhaitons faire rayonner l’amour du prochain et montrer l’exemple aux plus jeunes", dit Vu Hai Vân.

Un dicton vietnamien dit "une bouchée quand on a faim égale un paquet quand on est rassasié". Ces portions de potage de riz constituent une source d’encouragement importante pour les patients en difficulté.

"Ce n’est pas simplement du potage de riz, mais un soutien aux patients en difficulté. Espérons que ces activités soient pérennes pour que les patients dans le besoin aient un appui spirituel, aussi simple soit-il", espère Lê Thi Huong Lan, aide-soignante en chef à l’hôpital Thanh Nhàn.

Outre la distribution du potage de riz, le groupe Mùa Thu appelle aussi les bienfaiteurs à aider les patients en difficulté ou encore à construire des écoles dans les régions montagneuses. – VOV/VNA