Jakarta (VNA) -  Un forum ouvert sur les effets juridiques et politiques de la sentence arbitrale ​du 12 juillet dernier de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye sur la Mer Orientale, a eu lieu ce mardi à Jakarta (Indonésie).

Une île artificielle construite illégalement par la Chine dans l'archipel de Truong Sa du Vietnam. Photo : Reuters

L'événement, organisé par le centre indonésien Habibi et l'ambassade des États-Unis en Indonésie, a attiré un bon nombre d’experts, de chercheurs et de diplomates étrangers à Jakarta.

Aaron Jensen, assistant du conseiller politique de l’ambassade des Etats-Unis à Jakarta, a appelé les parties concernées à respecter la décision de la CPA, à observer le droit international, à éviter de complexifier la situation et militariser les îles litigieuses.

Les pays devraient oeuvrer ensemble pour garantir la liberté et la sécurité maritime en Mer Orientale, a souligné Aaron Jensen, avant d’affirmer qu’il s’agit de la ligne maritime la plus importante du monde.

Selon les participants, les arguments de la Chine sur ses droits en Mer Orientale sont dénués de fondement, car la distance entre la ​​base continentale de la Chine et ​la zone qu’elle revendique est beaucoup ​trop importante par rapport à n’importe quel autre de ses voisins. Ainsi, la revendication par Pékin de "la langue de bœuf" qui occupe 80 % de la superficie de la Mer Orientale est absurde, ont souligné les délégués.

A cette occasion, l’assistance a ​insisté sur le rôle important de l’Indonésie en Asie du Sud-Est, et appelé les pays membres de l’ASEAN à renforcer la solidarité au sein du bloc concernant les objectifs communs. - VNA