Photo: VNA
Hanoï (VNA) - De nombreux marchés tels que les États-Unis, le Japon et la République de Corée ont augmenté leurs importations de bois vietnamien, pour atteindre une hausse à deux chiffres.

En 2018, la filière de la sylviculture a affiché un excédent commercial de 6,9 milliards de dollars. Les exportations ont rapporté 9,3 milliards de dollars, 15,9% sur un an. Parmi les produits sylvicoles, le bois et produits dérivés représentent 96% du total, avec 8,9 milliards de dollars, 15,7%.

Les Etats-Unis sont le plus grand importateur avec 3,9 milliards de dollars en 2018, 19,3% par rapport à 2017, suivis par le Japon avec 1,15 milliard, 12%. La plus forte croissance a été constatée en République de Corée avec 937 millions de dollars, 41%.

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, en 2019, il y aurait des signes positifs sur le marché canadien, l’un des marchés les plus importants mais où la part de marché des produits vietnamiens demeure limitée. L’entrée en vigueur de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) accélèrera le calendrier de réduction des taxes du Canada. De plus, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ont également amené de nombreuses entreprises canadiennes à transférer certaines usines et commandes de la Chine vers le Vietnam. -CPV/VNA